Derniers sujets
» Adresses sympa Paris
Aujourd'hui à 18:20 par François Guyot

» Semaine du 12 août 2018
Aujourd'hui à 11:46 par Michel Therrien

» New York City
Aujourd'hui à 8:51 par Julien Martel

» Coupe Rogers 2018
Hier à 16:13 par Pierre Beauregard

» Canicule et cave passive
Dim 12 Aoû 2018 - 19:21 par Michelle Champagne

» Semaine ultra-collante du 5 août 2018
Dim 12 Aoû 2018 - 12:55 par Stéphanie Chénier

» Riesling is cool, fuck Chardonnay.
Sam 11 Aoû 2018 - 15:23 par Patrick Pollefeys

» Coup de coeur de l'été
Sam 11 Aoû 2018 - 15:22 par Patrick Pollefeys

» Quartier San Francisco / Napa ou Yountville ?
Sam 11 Aoû 2018 - 13:21 par Vincent Messier-Lemoyne

» Arrivage Cellier du jeudi
Ven 10 Aoû 2018 - 14:03 par Vincent Messier-Lemoyne

» Semaine du 29 juillet 2018
Mar 7 Aoû 2018 - 9:04 par Vincent Messier-Lemoyne

» Toscane, Brunello di Montalcino: suggestions
Lun 6 Aoû 2018 - 22:17 par Stéphanie Chénier

» Semaine collante du 22 juillet 2018
Lun 6 Aoû 2018 - 13:25 par Pierre Beauregard

» Courrier Vinicole Bourgogne 2015
Dim 5 Aoû 2018 - 17:49 par Stéphanie Chénier

» Un comportement à changer!
Sam 4 Aoû 2018 - 12:27 par Olivier Collin

Août 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier


Semaine du 6 mai 2018

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Michelle Champagne le Dim 13 Mai 2018 - 16:06

Jean-Frédéric Laberge a écrit:
Michelle Champagne a écrit:
Jean-Frédéric Laberge a écrit:Bref récapitulatif sur la dégustation de rêve en cascade,

Un vin d'accueil de Le Moine (blanc) que j'ai trouvé boisé et surtout mal intégré.

PYCM, Puligny Champs Gains 2013, finesse, belle acidité, je suis dépourvu de toute partialité puisque c'est mon style et en toute fraîcheur.  Excellent.

Selosse Le Bout du Clos s'est révélé fin tout en étant bien vineux.  Peu d'oxydation pour du Selosse, complexe et longueur. Excellent.

Haut-Brion blanc 2001, menthol, céleri et concombre, bel équilibre entre la fraîcheur et la profondeur, pas le plus complexe mais très bon. Une belle bouteille de Haut-Brion blanc.

Sauzet Montrachet 2007, première bouteille pas parfaite à mon goût, notes oxydatives qui ne représente pas ce vin à ce stade. J'ai ouvert une deuxième qui était parfaite. Puissan, complexe et longueur, belle fraîcheur. Excellent.

DRC La Tâche 2005, j'aurais vraiment aimé qu'elle soit servi à l'aveugle parce que c'était un vin décevant, sève d'érable, richesse qui masque le fruit, j'ai bien peur que ce vin vire en cassonade avec 20 ans de plus (arômes de cassonade et de style brun). Déjà un pourtour orangé tirant sur le brun. C'est du vin de peddler pour moi. Juste bon.

Rouget Cros Parentoux 2009, aucunement solaire en style, sur le fruit quelque peu réservé, il s'ouvre majestueusement sur des arômes de petits fruits noirs, superbe équilibre et croquant. Le meilleur vin de la soirée. Excellent.

La Romanée 2002, superbe à l'ouverture et classique en style à Liger-Belair.  Fruits noirs mûrs et structure bien enrobée. Tannins très fins et longue finale complexe. Excellent.

Mouton 82, ayant bu plusieurs grandes bouteilles de ce vin, celle-ci m'a laissé sur mon appétit.  Bien que complexe et équilibré et doté dune certaine fraîcheur, la magie de Mouton 82 n'y était tout simplement pas. Les arômes classiques de framboises très mûrs de ce vin étaient absentes. Très bon.

Yquem 37, belle bouteille, coconnut à fond, un peu de botrytis, beaucoup de richesse et de sucre encore, très belle bouteille mais un peu flabby pour moi. Très bon.

Krug 2002... Excellent!

Je dois avouer que aucun vin n'a été magique à cette dégustation.  Dire qu'ils ne sont pas magique n'est pas le cas mais hier ils ne l'étaient pas.

Je m'attendais à ce type de constat. Souvent le plaisir réside dans la préparation et dans ce cas, il valait le détour.....un plaisir à la puissance exponentiel même pour les spectateurs. Comme dirait l'autre: il n'y a pas de grand vin seulement de grande bouteille! Rien n'était plus vrai qu'hier.

Cela dit, pour le Haut-Brion: céleri et concombre, ce n'est pas un peu bizarre comme nez? Est-ce typé pour un Haut-Brion?

Michelle, tu te trompe entre l'environnement et la phase du vin, la provenance ou simplement la garde.

Jean-Fred, ma question est vraiment basic, je n'ai jamais bu de Haut-Brion et comme tu avais terminé avec "une belle bouteille de Haut-Brion blanc", j'ai conclu qu'il ne s'agissait pas d'un défaut pour toi. Le sauvignon peut présenter des notes végétales mais un nez de céleri, cela me semble pas propre, propre....
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1696
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Ludwig Desjardins le Dim 13 Mai 2018 - 17:38

Michelle Champagne a écrit:
Ludwig Desjardins a écrit:
Michelle Champagne a écrit:
Yves Martineau a écrit:C'est difficile en effet d'être plus traditionnel que Pegau....c'est de l'école des Henri Bonneau et Jacques Reynaud. Parfois le fruit très mûr peut donner des impressions d'élevage en fûts, mais c'est une illusion.  

Oui, j'ai trouvé ce Pegau moderne avec sa sucrosité en attaque et sa richesse en bouche. Une première pour moi car effectivement les autres millésimes déjà goûtés étaient plus convaincants sur la garrigue et la finesse. Dans le 2006, la grenache est mûre, mûre, mûre....Peut-être un effet millésime? scratch

Désolé mais ce n’est pas moderne, même si tu l’as trouvé moderne. Il n’y a pas de place à l’interprétation.  cyclops
O
Tant qu’à y être on pourrait dire que Quintarelli ou Bonneau sont modernes..

Wink

Quelle est ta définition d'un vin de style moderne?


Le moderne fait référence à un style de production, tu confond simplement avec une impression d’un vin avec une sucrosité et richesse en bouche.

Ce n’est pas parce qu’un vin laisse cette impression qu’il est moderne...

Ludwig Desjardins

Messages : 4694
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Stéphanie Chénier le Dim 13 Mai 2018 - 20:26

Jean-Frédéric Laberge a écrit:Bref récapitulatif sur la dégustation de rêve en cascade,
...
Rouget Cros Parentoux 2009, aucunement solaire en style, sur le fruit quelque peu réservé, il s'ouvre majestueusement sur des arômes de petits fruits noirs, superbe équilibre et croquant. Le meilleur vin de la soirée. Excellent.
...
(aujourd'hui)

Pas la fin du monde Rouget, jamais eu de grandes émotions avec ses vins. Mais c'est difficile de dire ça sur ce forum, j'ai fait rire de moi pendant deux semaines parce que je trouvais Raveneau "flat"! Les gens avec qui je déguste sommes tous sur la même longueur d'onde que Raveneau est surfait et que Rouget est en rien excitant. À l'aveugle Rouget ça se fait ramasser à la petite cuillère.
(sujet CV Bourgogne 14 avril)

Jean-Frédéric, juges-tu que le Cros Parantoux est différent des autres vins d'Emmanuel Rouget, une coche au-dessus?  Ou plutôt si c'était le meilleur vin de votre dégustation mais pas à la hauteur de tes attentes?  Je pose la question car je n'ai jamais bu du Rouget et j'aime bien apprendre de l'expérience des autres.
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1838
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Jean-Frédéric Laberge le Dim 13 Mai 2018 - 20:46

Rouget n'est pas un producteur qui me procure de grandes émotions (mais oui son Cros est sont meilleur vin), pour cette dégustation c'était le meilleur vin. Qu'est-ce que ça dire ? Que même un producteur qui n'est pas notre favoris peut très bien sortir dans une comparaison et il faut être assez honnête pour le dire puisque l'on degustait à bouteille découverte.

La comparaison peut favoriser un vin et s'avérer le contraire pour un autre. La Tâche par exemple aurait sûrement beaucoup mieux sortie si elle avait été en comparaison directe avec des 2003 et 2005 mais ce n'était pas le cas.

Le Rouget à sorti fort d'une dégustation avec des comparatifs très indirects. Une Tâche 2005 très voir trop riche, très sucré au nez et en bouche, un Mouton 82 un peu plat, sans l'artifice que ce vin peut procurer. Bref une décision difficile puisque j'ai préféré La Romanée jusqu'à ce qu'il me reste qu'une simple gorgée de chacun des vins. Quand le Échezeaux 2011 sera mis en comparative avec d'autres Échezeaux 2011 à l'aveugle, tu pourras tirer une conclusion plus sérieuse.  Mais samedi le Rouget dans ce panel a sorti comme mon préféré.
avatar
Jean-Frédéric Laberge

Messages : 156
Date d'inscription : 26/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Michelle Champagne le Lun 14 Mai 2018 - 13:19

Ludwig Desjardins a écrit:
Michelle Champagne a écrit:
Ludwig Desjardins a écrit:
Michelle Champagne a écrit:
Yves Martineau a écrit:C'est difficile en effet d'être plus traditionnel que Pegau....c'est de l'école des Henri Bonneau et Jacques Reynaud. Parfois le fruit très mûr peut donner des impressions d'élevage en fûts, mais c'est une illusion.  

Oui, j'ai trouvé ce Pegau moderne avec sa sucrosité en attaque et sa richesse en bouche. Une première pour moi car effectivement les autres millésimes déjà goûtés étaient plus convaincants sur la garrigue et la finesse. Dans le 2006, la grenache est mûre, mûre, mûre....Peut-être un effet millésime? scratch

Désolé mais ce n’est pas moderne, même si tu l’as trouvé moderne. Il n’y a pas de place à l’interprétation.  cyclops
O
Tant qu’à y être on pourrait dire que Quintarelli ou Bonneau sont modernes..

Wink

Quelle est ta définition d'un vin de style moderne?


Le moderne fait référence à un style de production, tu confond simplement avec une impression d’un vin avec une sucrosité et richesse en bouche.

Ce n’est pas parce qu’un vin laisse cette impression qu’il est moderne...

Effectivement, nous ne parlons pas de la même chose. Alors, si je dis que le 2006 fait nouveau monde, est-ce que c'est plus clair?

avatar
Michelle Champagne

Messages : 1696
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Yves Martineau le Lun 14 Mai 2018 - 13:25

S'il est une région où la qualité du millésime 2005 ne fait aucun doute, c'est bien Bordeaux. En voici un autre exemple....je bois Chasse Spleen ou Sociando en attendant patiemment les grands crus.

Château Chasse-Spleen Moulis en Médoc 2005
Un vin juteux et droit, d’un très bel équilibre, avec des notes de mine de crayon, de cèdre et de cuir. Belle longueur dans un style élégant classique., d’une grande buvabilité. Il incarne une sorte d’ode à la civilisation avec son côté raffiné et cette facilité avec laquelle il se fait compagnon de table. 90-91 pts

Il démontre à nouveau que ce domaine est parmi les meilleurs rapports qualité-prix du Médoc, voire de France.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5692
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Alain Roy le Lun 14 Mai 2018 - 13:59

Yves Martineau a écrit:S'il est une région où la qualité du millésime 2005 ne fait aucun doute, c'est bien Bordeaux. En voici un autre exemple....je bois Chasse Spleen ou Sociando en attendant patiemment les grands crus.

Château Chasse-Spleen Moulis en Médoc 2005
Un vin juteux et droit, d’un très bel équilibre, avec des notes de mine de crayon, de cèdre et de cuir. Belle longueur dans un style élégant classique., d’une grande buvabilité. Il incarne une sorte d’ode à la civilisation avec son côté raffiné et cette facilité avec laquelle il se fait compagnon de table. 90-91 pts

Il démontre à nouveau que ce domaine est parmi les meilleurs rapports qualité-prix du Médoc, voire de France.

Un cru que j'aime beaucoup également et que j'achète régulièrement. Sur 2005, deux bouteilles sifflées en 2008 et une en 2011, tous des 10/10 de plaisir ! M'en reste 2...ton cr me donne le goût d'en ouvrir une incessamment ! cheers
avatar
Alain Roy

Messages : 2175
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 14 Mai 2018 - 16:47

Bouteille dégustée au restaurant :

Chassorney Sous-Roche st-romain 2014 : Alors que j’en ai bu une bouteille plutôt décevante il y a quelque semaine, celle-ci était réjouissante (ainsi va le vin nature …). Couleur pâle, légèrement trouble. Nez de framboise, de rhubarbe, de pivoine et de rose. La bouche est ample, finement texturée, moyennement concentrée, aérienne. Le vin est pur, parfumé et sa légèrement a quelque chose d’envoûtant. Quand on tombe sur une belle bouteille, on se régale pour vrai! Très bien.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7814
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par François Guyot le Lun 14 Mai 2018 - 17:46

Yves Martineau a écrit:S'il est une région où la qualité du millésime 2005 ne fait aucun doute, c'est bien Bordeaux. En voici un autre exemple....je bois Chasse Spleen ou Sociando en attendant patiemment les grands crus.

Château Chasse-Spleen Moulis en Médoc 2005
Un vin juteux et droit, d’un très bel équilibre, avec des notes de mine de crayon, de cèdre et de cuir. Belle longueur dans un style élégant classique., d’une grande buvabilité. Il incarne une sorte d’ode à la civilisation avec son côté raffiné et cette facilité avec laquelle il se fait compagnon de table. 90-91 pts

Il démontre à nouveau que ce domaine est parmi les meilleurs rapports qualité-prix du Médoc, voire de France.

Je peux comprendre que l'on boit les petits en attendant les grands mais il ne faut pas sous-estimer le potentiel de garde de ce cru. En 2016, j'ai bu Chasse-Spleen 1986 et 1990 et le vin avait admirablement bien vieilli. Le 90 m'avait littéralement jeté par terre.

François Guyot

Messages : 40
Date d'inscription : 28/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Yves Martineau le Lun 14 Mai 2018 - 19:27

Bien d'accord François, surtout si tu me fournis de plus vieux millésimes! Wink

Mon préféré de tout temps fut le 1989. Il doit encore se boire magnifiquement. Malheureusement ce que j'ai de plus vieux est le 2005.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5692
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Alain Roy le Lun 14 Mai 2018 - 19:53

Il me reste une 2000, une 2001 et une 2003 hé hé...faites vos offres ! Laughing
avatar
Alain Roy

Messages : 2175
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par François Guyot le Lun 14 Mai 2018 - 19:59

Yves, tout comme toi, je n'ai plus de vieux millésimes de ce vin. 2006 est ce que j'ai de plus vieux.

Alain, tu devrais organiser un 'petit vin du midi qui surprend' Laughing

François Guyot

Messages : 40
Date d'inscription : 28/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Frederik Boivin le Lun 14 Mai 2018 - 20:24

Merci pour le CR Jean-Fred
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1868
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 43
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum