Derniers sujets
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


Semaine du 6 mai 2018

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Semaine du 6 mai 2018

Message par Patrick Ayotte le Lun 7 Mai 2018 - 8:15

Encore en mode amis, partage et bons vins qu’on ouvre juste pour le fun. En fin de semaine :

Domaine du Nival

Visite sur place, pu goûter à nouveau au petnat « Ces Petits Imprévus » que j’aime toujours autant, au pinot noir « Les Entêtés » qui gagne en précision à chaque millésime et 2017 semble être le meilleur produit à ce jour puis sur fût/cuve, deux vins de vidal, soit Bouche-Bée et Matière à Discussion. Deux très beaux vins. Je me sens privilégier de pouvoir les suivre et de goûter / acheter plusieurs bouteilles de leurs vins!

Pierre-Yves Colin-Morey Saint-Aubin 1er Cru Les Perrières 2013
Comme Matthieu, du Domaine du Nival aime beaucoup les vins de Saint-Aubin, il n’en fallait pas plus pour que j’en apporte une bouteille pour partager! Belle couleur dorée. Fleurs, agrumes, épices, un bois assez luxueux et présent, mais qui supporte le fruit au lieu de tout écraser. Jeune, un brin ambitieux comme cuvée (bois), mais délicieux! (91)

Château Kirwan 3e GCC Margaux 2000
Dîner impromptu avec pizza et des amis dont c’était aussi l’anniversaire de mariage. N’en fallait pas plus pour piger en cave un vin de leur « millésime »! Le vin est encore bien coloré, parfumé avec élégance et c'est de la vrai soie en bouche. Il reste de la vigueur dans le vin qui n’affecte pas la facilité de le boire, mais il reste encore au minimum une dizaine d’année de vie à ce vin. La classe « made in Bordeaux » d’un de mes châteaux préférés. J’ai adoré, le vin tout comme les amis. (93)


Dernière édition par Patrick Ayotte le Mar 8 Mai 2018 - 13:42, édité 1 fois
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 3134
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 39
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Michel Therrien le Mar 8 Mai 2018 - 12:45

Belle attention Patrick pour tes amis.

Hier soir avec un bar rayé en croûte de sel.

Sancerre La Comtesse Monts Damnés 2012, Gérard Boulay
La robe est jaune paille vers dorée et plus profonde qu'un jeune vin à base de sauvignon....bien sûr nous avons ici droit à un vin de Chavignol.
Un bouquet de moyenne intensité et plus axé sur les kiwis, les citrons jaunes et des fleurs jaunes. Pas de pamplemousse ni de pipi de chat.
Bouche cylindrique et dense en son centre, puis finale longue à la fois saline mais aussi un brin sucrée. Un vin ayant une bonne concentration qui a été un parfait compagnon pour notre plat. Différent, il devrait gagner en ampleur et précision....il est tout jeune à 6 ans d'âge.
17/20.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 8302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 55
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Michel Therrien le Mar 8 Mai 2018 - 20:27



Chablis grand cru Les Clos 2007, Domaine William Fèvre
Ouverte et dégustée peu de temps après....une heure d'auto. Pas de Diam en 2007.
La robe est belle avec un beau jaune or avec éclat.
Bouquet de notes lactées, pierres chaudes et des poires.
La bouche est droite, une certaine ouverture en son milieu de bouche, extraits secs perçus au palais (minéralité crayeuse?) par la suite et longue finale salivante et saline.
J'aurais aimé un nez plus complexe. Il aurait mieux accompagné des fromages de chèvres qu'un os à la moelle avec salades de calmars confits (resto Prince).
17/20 avec légère déception.

Meursault 1er cru Genevrières 2009, Antoine Jobard
La robe est à peine plus foncée avec son jaune or.
Bouquet de fleurs jaunes, poires mûres, fines épices et noisettes. Belle intensité.
Bouche ample et dense, belle mâche, grande finale qui s'ouvre avec équilibre frais et croquant.
Vraiment du beau jus et parfait avec une carré de veau de lait, palourdes, façon chaudrée.
Un rare 2009 qui me charme. J'aime beaucoup les vins d'Antoine....moins austère que son père en terme de vinification car le père est discret mais fort agréable.
18/20.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 8302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 55
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Michelle Champagne le Mer 9 Mai 2018 - 9:27

Je suis probablement la seule membre de la Paulée qui possède une rangée dédiée aux "piquettes" dans sa cave. C'est pratique lorsque tu achètes quelques exemplaires d'un même produit qui t'ont fait regretté leurs achats ou pour mettre les bouteilles de la belle-sœur....De plus, il y a toujours un petit "challenge" au moment de faire un choix. Tu regardes la rangée et tu te demandes: est-ce que j'ai le goût du risque ce soir et vais-je avoir une belle surprise ou vais-je passer une mauvaise soirée? scratch

Je suis en apprentissage avec les vins natures et s'il y a une chose que j'observe depuis quelques temps: c'est de ne pas les boire à leur arrivée sur les tablettes. Hier, j'ai ouvert le Le P'tit Poquelin 2016 de Perraud. Un vin qui m'avait laissé sur mon appétit et que j'avais sagement remisé sur ma rangée de piquettes. D'un beau rubis d'intensité moyenne aux arômes de menthe réglissée et de terre. C'est assez perlant en bouche mais pas désagréable. Même si le vin prend peu à peu de volume avec l'air, il demeure souple avec beaucoup de fruits rouges et des épices en rétro. L'acidité est bien présente et apporte beaucoup de fraîcheur. Et il y a toujours cette menthe au nez qui nous a accompagné toute la soirée. J'ai beaucoup aimé ce gamay! cheers
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1756
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Patrick Ayotte le Mer 9 Mai 2018 - 9:49

Michelle Champagne a écrit:Je suis probablement la seule membre de la Paulée qui possède une rangée dédiée aux "piquettes" dans sa cave. C'est pratique lorsque tu achètes quelques exemplaires d'un même produit qui t'ont fait regretté leurs achats ou pour mettre les bouteilles de la belle-sœur....De plus, il y a toujours un petit "challenge" au moment de faire un choix. Tu regardes la rangée et tu te demandes: est-ce que j'ai le goût du risque ce soir et vais-je avoir une belle surprise ou vais-je passer une mauvaise soirée?  scratch

Je suis en apprentissage avec les vins natures et s'il y a une chose que j'observe depuis quelques temps: c'est de ne pas les boire à leur arrivée sur les tablettes. Hier, j'ai ouvert le Le P'tit Poquelin 2016 de Perraud. Un vin qui m'avait laissé sur mon appétit et que j'avais sagement remisé sur ma rangée de piquettes. D'un beau rubis d'intensité moyenne aux arômes de menthe réglissée et de terre. C'est assez perlant en bouche mais pas désagréable. Même si le vin prend peu à peu de volume avec l'air, il demeure souple avec beaucoup de fruits rouges et des épices en rétro. L'acidité est bien présente et apporte beaucoup de fraîcheur. Et il y a toujours cette menthe au nez qui nous a accompagné toute la soirée. J'ai beaucoup aimé ce gamay! cheers

Un vin que j'aime bien aussi, mais qui n'est pas facile d'approche à son arrivée sur les tablettes (sauf si le "funk" est quelque chose que l'on aime!). J'en ai justement aussi de côté... à boire!
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 3134
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 39
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Alain Roy le Mer 9 Mai 2018 - 12:50

Aux Brûlées 2015, Vosne-Romanée 1er cru, J.Cacheux, 160$.

En carafe 3 heures. Rubis rutilant moyennement soutenu très limpide au joli collet rose. Bouquet affirmé sans être exubérant, très fruité rouge frais et bien épicé qui picote les narines, quelque chose d'intrigant mais pas défectueux qui ressemble à du carton mouillé (élevage ?), bref c'est surtout très fruité rouge, plus brut que fin.

L'entrée est tendre sur une texture assez dodue, le milieu emplit le palais d'un fruité rouge riche qui me fait penser plus aux cerises qu'aux petites baies, la tension est bien supportante et les amers rehaussent le tout. C'est harmonieux et dense mais aussi comme tout d'un bloc. La finale est un peu courte mais salivante, appelant la prochaine gorgée. J'aime bien, je devine une certaine finesse, ça se boit très bien et il y a de la belle matière, mais pas de wow miam pour l'instant...c'est un bébé ! On verra bien dans 5-7 ans pour la prochaine. Avec le temps, peu de temps, apparaissent des brides de miam Very Happy

Lendemain: bouquet assagi, genre moderne ? genre boisé fin mais bien fruité aussi. en bouche, ben j'aime ça ! pas des plus fins, mais dense dans la fraîcheur et bien fruité, rien n'accroche, ça se sirote dans le plaisir !

avatar
Alain Roy

Messages : 2248
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Simon Dagenais le Jeu 10 Mai 2018 - 22:04

Dégusté dernièrement:

Château Léoville Barton, 2014:
Robe pourpre dense;
Nez expressif dès le départ, sur le cassis, la cerise foncé, dimension florale très importante (mais prends moins de place avec le temps...) Beau boisé présent, bien intégré. Note de poussière de roche. Nez sérieux, limite austère, puissant & bien contenu.à
Bouche ronde en attaque, sur le cassis & les petits fruits foncés. Bonne carrure & densité bien supporté par l'acidité. Tous semble en un bloc. Très belle longueur, impression minérale & légèrement épicé. Bouche tout aussi sérieuse que le nez sans être trop sévère pour autant. Tannins fins & nombreux, bien enrobés. Finale sur des beaux amers qui assèchent. Très bon!

Envinate Albahra, 2016:
Robe violet dense;
Nez légèrement "funky" au départ, petite touche fermière. L'aération atténue de beaucoup les notes fermières. Fruité vif (framboise, fraise), dimension florale bien présente, belle fraîcheur. Très expressif.
Bouche toute aussi expressive & vive que le nez, sur un fruité sûrette présent du début à la fin. Acidité bien vive, longueur ok, finale sur les épices & astringentes. Bonne matière bien équilibré par l'acidité. Simple & agréable.

Marcel Lapierre Morgon, 2014:
Oeil rubis limpide;
Nez simple, sur la cerise & les fraises sûrettes, légèrement animale, note qui s'estompe avec le temps. Légèrement épicée, bouquet assez simple.
Bouche tout aussi simple que le nez, sur les petits fruits rouges sûrettes. Acidité trop vive vs. la matière quasiment inexistante. Finale légèrement épciée. Moin bien réussi que d'autres millésimes (ou stade ordinaire pour la bouteille?).

Salutations
avatar
Simon Dagenais

Messages : 83
Date d'inscription : 02/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Frederick Blais le Jeu 10 Mai 2018 - 22:08

Alain Roy a écrit:Aux Brûlées 2015, Vosne-Romanée 1er cru, J.Cacheux, 160$.

En carafe 3 heures. Rubis rutilant moyennement soutenu très limpide au joli collet rose. Bouquet affirmé sans être exubérant, très fruité rouge frais et bien épicé qui picote les narines, quelque chose d'intrigant mais pas défectueux qui ressemble à du carton mouillé (élevage ?), bref c'est surtout très fruité rouge, plus brut que fin.

L'entrée est tendre sur une texture assez dodue, le milieu emplit le palais d'un fruité rouge riche qui me fait penser plus aux cerises qu'aux petites baies, la tension est bien supportante et les amers rehaussent le tout. C'est harmonieux et dense mais aussi comme tout d'un bloc. La finale est un peu courte mais salivante, appelant la prochaine gorgée. J'aime bien, je devine une certaine finesse, ça se boit très bien et il y a de la belle matière, mais pas de wow miam pour l'instant...c'est un bébé ! On verra bien dans 5-7 ans pour la prochaine. Avec le temps, peu de temps, apparaissent des brides de miam  Very Happy

Lendemain: bouquet assagi, genre moderne ? genre boisé fin mais bien fruité aussi. en bouche, ben j'aime ça ! pas des plus fins, mais dense dans la fraîcheur et bien fruité, rien n'accroche, ça se sirote dans le plaisir !


en comparaison avec ce que l'on trouve en Bourgogne pour le même prix, ca te semble un bon rapport qualité prix ou non?
avatar
Frederick Blais

Messages : 2111
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Alain Roy le Jeu 10 Mai 2018 - 22:23

Tu ne poses pas la question à la bonne personne Fréférick Laughing ! Je trouve qu'il y a full de bons pinot (et de vins en général) en bas de 100$ et qu'il y a full de bons pinot (et de vins en général) en haut de 100$ ! Mais pour moi le concept de rapport qualité/prix pour des bouteilles de vins en haut de 100 piasses (chiffre arbitraire, ça pourrait être plus bas !), ça ne fait pas vraiment de sens...En plus je ne suis pas capable d'évaluer la "qualité" d'un vin, j'évalue principalement le plaisir qu'il m'apporte.
avatar
Alain Roy

Messages : 2248
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par François Guyot le Jeu 10 Mai 2018 - 22:54

Hier soir, souper avec fiston qui a apporté le vin pour accompagner une bonne pizza maison.

Gaja Pieve Santa Restituta Brunello di Montalcino 2012: Robe grenat clair. Nez sur les fruits rouges, la réglisse et de légères notes boisées. À l'attaque, les tannins tapissent la bouche pour par la suite livrer une finale tout en fruit. Rien de complexe ici mais très bien fait. Même si ce vin a encore plusieurs années devant lui, je l'ai trouvé fort agréable à ce stade-ci. 91

François Guyot

Messages : 98
Date d'inscription : 28/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 12 Mai 2018 - 8:07

Hier soir, avec des amis, accompagnant merveilleusement agneau braisé et salade d’aubergines :

Château Musar vallée de la békaa 2001 : couleur pâle, plutôt brillante. Nez de fruits rouges rôtis et frais, de vieux cuir, de fourrure et d’herbes grillées, typique il me semble. Attaque dégageant une impression sucrée, gourmande, avec une impression charnue, presque moelleuse. À partir du milieu de bouche, le vin s’épure, devient plus expansif et aérien. Finale complexe, fraîche, moyennement longue, mais tellement plaisante. Une bouteille qui s’est bue à vitesse grand V. Très bien, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7898
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 34
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Yves Martineau le Sam 12 Mai 2018 - 9:34

Domaine des Comtes Lafon Volnay 1er Cru Santenots-Du-Milieu 2007
Un nez boisé, des arômes de cerises. La bouche est puissante et jamais je n’aurais pensé à 2007. C’est rond et bon, mais relativement simple et sans la délicatesse que j’aime sur beaucoup des 2007. Déception relative. 90-91 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 5799
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Alexandre Trudel le Sam 12 Mai 2018 - 20:21

La Chablisienne Chablis 1er Cru 2015
Moins tendu et concentré que le 2014, mais plus gras et plus facile d'approche. Très agréable maintenant. 89

Domaine Guillot-Broux Mâcon-Cruzille Les Genievrières 2015
Jolie chardo, dans un style proche du nature. Pas très long ni très complexe, mais pur, relativement concentré et rassasiant. 89

Antica (Antinori) Cabernet Sauvignon , Napa Valley 2007
Très marqué par le boisé et ses notes de torréfaction, mais ça commence à se fondre. La riche concentration de fruit est encore bien présente. Encore bon pour un 5 ans. 91+

Domaine Charvin Côtes du Rhône (Le Poutet) 2010
Je voulais le comparer au 2012 bu récemment. Délicieux, plus tannique que le 2012, avec un fruit plus dense. Encore jeune, a besoin d'aération. 91

Alexandre Trudel

Messages : 1063
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Michelle Champagne le Dim 13 Mai 2018 - 8:36

Alexandre Trudel a écrit:

Domaine Charvin Côtes du Rhône (Le Poutet) 2010
Je voulais le comparer au 2012 bu récemment. Délicieux, plus tannique que le 2012, avec un fruit plus dense. Encore jeune, a besoin d'aération. 91

Comment était ce vin en jeunesse? Un monstre tannique? scratch

avatar
Michelle Champagne

Messages : 1756
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Stéphanie Chénier le Dim 13 Mai 2018 - 8:57

Domaine des Lambrays Morey-St-Denis 2014
PNP.  Il est superbe pour le niveau: un bel équilibre entre les tannins, les notes épicées et le fruit.  Quelle longueur!  Un de mes meilleurs village de la Côte à date.

J'en laisse la moitié pour évaluer l'évolution, laissée debout en cave avec le bouchon.  Le lendemain, à l'ouverture, il démontre davantage le côté terre humide de Morey, mais se fatigue dans le verre et perd en longueur.  Je préférerai le boire jeune car quel vin le 1er soir!

Domaine Armand Rousseau Gevrey-Chambertin 2012
Une pointe animale au nez.  En bouche on a une impression de limpidité, de pureté, avec des doux amers et une finale sur les cerises.  J'y retrouve une typicité du vigneron, mais la complexité et la longueur m'orientent davantage vers un grand cru, Charmes ou Mazis.  Vraiment impressionnant.  Je sais que le domaine élabore de grands vins, et que certains orientent davantage leurs achats vers les GC (qui sont exceptionnels), mais j'ai toujours beaucoup de plaisir avec celui-ci.
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1882
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Michelle Champagne le Dim 13 Mai 2018 - 9:48

Hier, pour accompagner le premier homard de l'année cheers le petit riesling Zellemberg 2010 de Marc Tempé. Couleur jaune or et brillante. Un premier nez délicat sur la fleur blanche et puis arrivent les arômes de poires cuites et d'ananas séchés. Bel équilibre en bouche entre richesse et l'acidité. Beau riesling!

Aussi, Domaine Pégau Châteauneuf-du-Pape Cuvée réservée 2006. Rouge sang légèrement briqué. Beau nez de fruits noirs et beaucoup de torréfaction....J'ai cherché avec beaucoup de vigueur la garrigue au nez, en bouche et en rétro: sans succès. Texture soyeuse, tannins pas encore tout à fait fondus appuyés par une belle amertume en finale sur le café noir. Heureusement que l'acidité vient boucler le tout et rendre le vin digeste car ce Châteauneuf est de facture moderne. Du grenache dominant évidemment mais bien mûr. J'ai moins aimé le style de ce 2006.
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1756
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 13 Mai 2018 - 10:39

Pégau moderne?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7898
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 34
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Yves Martineau le Dim 13 Mai 2018 - 11:05

C'est difficile en effet d'être plus traditionnel que Pegau....c'est de l'école des Henri Bonneau et Jacques Reynaud. Parfois le fruit très mûr peut donner des impressions d'élevage en fûts, mais c'est une illusion.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5799
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Michelle Champagne le Dim 13 Mai 2018 - 11:33

Yves Martineau a écrit:C'est difficile en effet d'être plus traditionnel que Pegau....c'est de l'école des Henri Bonneau et Jacques Reynaud. Parfois le fruit très mûr peut donner des impressions d'élevage en fûts, mais c'est une illusion.  

Oui, j'ai trouvé ce Pegau moderne avec sa sucrosité en attaque et sa richesse en bouche. Une première pour moi car effectivement les autres millésimes déjà goûtés étaient plus convaincants sur la garrigue et la finesse. Dans le 2006, la grenache est mûre, mûre, mûre....Peut-être un effet millésime? scratch
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1756
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Jean-Frédéric Laberge le Dim 13 Mai 2018 - 12:02

Bref récapitulatif sur la dégustation de rêve en cascade,

Un vin d'accueil de Le Moine (blanc) que j'ai trouvé boisé et surtout mal intégré.

PYCM, Puligny Champs Gains 2013, finesse, belle acidité, je suis dépourvu de toute partialité puisque c'est mon style et en toute fraîcheur.  Excellent.

Selosse Le Bout du Clos s'est révélé fin tout en étant bien vineux.  Peu d'oxydation pour du Selosse, complexe et longueur. Excellent.

Haut-Brion blanc 2001, menthol, céleri et concombre, bel équilibre entre la fraîcheur et la profondeur, pas le plus complexe mais très bon. Une belle bouteille de Haut-Brion blanc.

Sauzet Montrachet 2007, première bouteille pas parfaite à mon goût, notes oxydatives qui ne représente pas ce vin à ce stade. J'ai ouvert une deuxième qui était parfaite. Puissan, complexe et longueur, belle fraîcheur. Excellent.

DRC La Tâche 2005, j'aurais vraiment aimé qu'elle soit servi à l'aveugle parce que c'était un vin décevant, sève d'érable, richesse qui masque le fruit, j'ai bien peur que ce vin vire en cassonade avec 20 ans de plus (arômes de cassonade et de style brun). Déjà un pourtour orangé tirant sur le brun. C'est du vin de peddler pour moi. Juste bon.

Rouget Cros Parentoux 2009, aucunement solaire en style, sur le fruit quelque peu réservé, il s'ouvre majestueusement sur des arômes de petits fruits noirs, superbe équilibre et croquant. Le meilleur vin de la soirée. Excellent.

La Romanée 2002, superbe à l'ouverture et classique en style à Liger-Belair.  Fruits noirs mûrs et structure bien enrobée. Tannins très fins et longue finale complexe. Excellent.

Mouton 82, ayant bu plusieurs grandes bouteilles de ce vin, celle-ci m'a laissé sur mon appétit.  Bien que complexe et équilibré et doté dune certaine fraîcheur, la magie de Mouton 82 n'y était tout simplement pas. Les arômes classiques de framboises très mûrs de ce vin étaient absentes. Très bon.

Yquem 37, belle bouteille, coconnut à fond, un peu de botrytis, beaucoup de richesse et de sucre encore, très belle bouteille mais un peu flabby pour moi. Très bon.

Krug 2002... Excellent!

Je dois avouer que aucun vin n'a été magique à cette dégustation. Dire qu'ils ne sont pas magique n'est pas le cas mais hier ils ne l'étaient pas.
avatar
Jean-Frédéric Laberge

Messages : 253
Date d'inscription : 26/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Ludwig Desjardins le Dim 13 Mai 2018 - 12:13

Michelle Champagne a écrit:
Yves Martineau a écrit:C'est difficile en effet d'être plus traditionnel que Pegau....c'est de l'école des Henri Bonneau et Jacques Reynaud. Parfois le fruit très mûr peut donner des impressions d'élevage en fûts, mais c'est une illusion.  

Oui, j'ai trouvé ce Pegau moderne avec sa sucrosité en attaque et sa richesse en bouche. Une première pour moi car effectivement les autres millésimes déjà goûtés étaient plus convaincants sur la garrigue et la finesse. Dans le 2006, la grenache est mûre, mûre, mûre....Peut-être un effet millésime? scratch

Désolé mais ce n’est pas moderne, même si tu l’as trouvé moderne. Il n’y a pas de place à l’interprétation. cyclops

Tant qu’à y être on pourrait dire que Quintarelli ou Bonneau sont modernes..

Ludwig Desjardins

Messages : 4757
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Michelle Champagne le Dim 13 Mai 2018 - 13:22

Ludwig Desjardins a écrit:
Michelle Champagne a écrit:
Yves Martineau a écrit:C'est difficile en effet d'être plus traditionnel que Pegau....c'est de l'école des Henri Bonneau et Jacques Reynaud. Parfois le fruit très mûr peut donner des impressions d'élevage en fûts, mais c'est une illusion.  

Oui, j'ai trouvé ce Pegau moderne avec sa sucrosité en attaque et sa richesse en bouche. Une première pour moi car effectivement les autres millésimes déjà goûtés étaient plus convaincants sur la garrigue et la finesse. Dans le 2006, la grenache est mûre, mûre, mûre....Peut-être un effet millésime? scratch

Désolé mais ce n’est pas moderne, même si tu l’as trouvé moderne. Il n’y a pas de place à l’interprétation.  cyclops
O
Tant qu’à y être on pourrait dire que Quintarelli ou Bonneau sont modernes..

Wink

Quelle est ta définition d'un vin de style moderne?

avatar
Michelle Champagne

Messages : 1756
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Michelle Champagne le Dim 13 Mai 2018 - 13:35

Jean-Frédéric Laberge a écrit:Bref récapitulatif sur la dégustation de rêve en cascade,

Un vin d'accueil de Le Moine (blanc) que j'ai trouvé boisé et surtout mal intégré.

PYCM, Puligny Champs Gains 2013, finesse, belle acidité, je suis dépourvu de toute partialité puisque c'est mon style et en toute fraîcheur.  Excellent.

Selosse Le Bout du Clos s'est révélé fin tout en étant bien vineux.  Peu d'oxydation pour du Selosse, complexe et longueur. Excellent.

Haut-Brion blanc 2001, menthol, céleri et concombre, bel équilibre entre la fraîcheur et la profondeur, pas le plus complexe mais très bon. Une belle bouteille de Haut-Brion blanc.

Sauzet Montrachet 2007, première bouteille pas parfaite à mon goût, notes oxydatives qui ne représente pas ce vin à ce stade. J'ai ouvert une deuxième qui était parfaite. Puissan, complexe et longueur, belle fraîcheur. Excellent.

DRC La Tâche 2005, j'aurais vraiment aimé qu'elle soit servi à l'aveugle parce que c'était un vin décevant, sève d'érable, richesse qui masque le fruit, j'ai bien peur que ce vin vire en cassonade avec 20 ans de plus (arômes de cassonade et de style brun). Déjà un pourtour orangé tirant sur le brun. C'est du vin de peddler pour moi. Juste bon.

Rouget Cros Parentoux 2009, aucunement solaire en style, sur le fruit quelque peu réservé, il s'ouvre majestueusement sur des arômes de petits fruits noirs, superbe équilibre et croquant. Le meilleur vin de la soirée. Excellent.

La Romanée 2002, superbe à l'ouverture et classique en style à Liger-Belair.  Fruits noirs mûrs et structure bien enrobée. Tannins très fins et longue finale complexe. Excellent.

Mouton 82, ayant bu plusieurs grandes bouteilles de ce vin, celle-ci m'a laissé sur mon appétit.  Bien que complexe et équilibré et doté dune certaine fraîcheur, la magie de Mouton 82 n'y était tout simplement pas. Les arômes classiques de framboises très mûrs de ce vin étaient absentes. Très bon.

Yquem 37, belle bouteille, coconnut à fond, un peu de botrytis, beaucoup de richesse et de sucre encore, très belle bouteille mais un peu flabby pour moi. Très bon.

Krug 2002... Excellent!

Je dois avouer que aucun vin n'a été magique à cette dégustation.  Dire qu'ils ne sont pas magique n'est pas le cas mais hier ils ne l'étaient pas.

Je m'attendais à ce type de constat. Souvent le plaisir réside dans la préparation et dans ce cas, il valait le détour.....un plaisir à la puissance exponentiel même pour les spectateurs. Comme dirait l'autre: il n'y a pas de grand vin seulement de grande bouteille! Rien n'était plus vrai qu'hier.

Cela dit, pour le Haut-Brion: céleri et concombre, ce n'est pas un peu bizarre comme nez? Est-ce typé pour un Haut-Brion?
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1756
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Jean-Frédéric Laberge le Dim 13 Mai 2018 - 13:42

C'est quand même propice au sauvignon blanc.
avatar
Jean-Frédéric Laberge

Messages : 253
Date d'inscription : 26/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Jean-Frédéric Laberge le Dim 13 Mai 2018 - 14:40

Michelle Champagne a écrit:
Jean-Frédéric Laberge a écrit:Bref récapitulatif sur la dégustation de rêve en cascade,

Un vin d'accueil de Le Moine (blanc) que j'ai trouvé boisé et surtout mal intégré.

PYCM, Puligny Champs Gains 2013, finesse, belle acidité, je suis dépourvu de toute partialité puisque c'est mon style et en toute fraîcheur.  Excellent.

Selosse Le Bout du Clos s'est révélé fin tout en étant bien vineux.  Peu d'oxydation pour du Selosse, complexe et longueur. Excellent.

Haut-Brion blanc 2001, menthol, céleri et concombre, bel équilibre entre la fraîcheur et la profondeur, pas le plus complexe mais très bon. Une belle bouteille de Haut-Brion blanc.

Sauzet Montrachet 2007, première bouteille pas parfaite à mon goût, notes oxydatives qui ne représente pas ce vin à ce stade. J'ai ouvert une deuxième qui était parfaite. Puissan, complexe et longueur, belle fraîcheur. Excellent.

DRC La Tâche 2005, j'aurais vraiment aimé qu'elle soit servi à l'aveugle parce que c'était un vin décevant, sève d'érable, richesse qui masque le fruit, j'ai bien peur que ce vin vire en cassonade avec 20 ans de plus (arômes de cassonade et de style brun). Déjà un pourtour orangé tirant sur le brun. C'est du vin de peddler pour moi. Juste bon.

Rouget Cros Parentoux 2009, aucunement solaire en style, sur le fruit quelque peu réservé, il s'ouvre majestueusement sur des arômes de petits fruits noirs, superbe équilibre et croquant. Le meilleur vin de la soirée. Excellent.

La Romanée 2002, superbe à l'ouverture et classique en style à Liger-Belair.  Fruits noirs mûrs et structure bien enrobée. Tannins très fins et longue finale complexe. Excellent.

Mouton 82, ayant bu plusieurs grandes bouteilles de ce vin, celle-ci m'a laissé sur mon appétit.  Bien que complexe et équilibré et doté dune certaine fraîcheur, la magie de Mouton 82 n'y était tout simplement pas. Les arômes classiques de framboises très mûrs de ce vin étaient absentes. Très bon.

Yquem 37, belle bouteille, coconnut à fond, un peu de botrytis, beaucoup de richesse et de sucre encore, très belle bouteille mais un peu flabby pour moi. Très bon.

Krug 2002... Excellent!

Je dois avouer que aucun vin n'a été magique à cette dégustation.  Dire qu'ils ne sont pas magique n'est pas le cas mais hier ils ne l'étaient pas.

Je m'attendais à ce type de constat. Souvent le plaisir réside dans la préparation et dans ce cas, il valait le détour.....un plaisir à la puissance exponentiel même pour les spectateurs. Comme dirait l'autre: il n'y a pas de grand vin seulement de grande bouteille! Rien n'était plus vrai qu'hier.

Cela dit, pour le Haut-Brion: céleri et concombre, ce n'est pas un peu bizarre comme nez? Est-ce typé pour un Haut-Brion?

Michelle, tu te trompe entre l'environnement et la phase du vin, la provenance ou simplement la garde.
avatar
Jean-Frédéric Laberge

Messages : 253
Date d'inscription : 26/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 6 mai 2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum