Derniers sujets
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


Semaine du 7 octobre 2018

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Semaine du 7 octobre 2018

Message par Alain Roy le Mar 9 Oct 2018 - 12:26

Dynamic 2015, Minervois la Livinière, Château Maris, 100$.

En carafe 2 heures. 100% syrah. Carrément violine de jus de raisins noirs fraîchement pressés, rutilant mais opaque et moyennement brouille. Bouquet subtil et élégant sur la confiture fine de fruits noirs (mûres), un brin bonbon, ragoûtant mais peu complexe.

Texture de velours puis fruits noirs intenses un brin sucrés sur tension allégeant le tout, avec amers bien sentis mais pas farouches. Finale intense sur toutes les composantes et un tout petit peu astringente. Ça beurre épais, mais moins il me semble que les Amandiers dégusté la semaine passée. Absolument pas mauvais mais intense. Des vins bâtis pour la garde je présume...Avec le temps et la bouffe ma foi il s'avère être un compagnon avec beaucoup plus d'entregent que les Amandiers ! Un gentleman ? Verdict final demain !

Lendemain: bouquet tel hier. en bouche: wow menum ! Ça m'étonne vu les Amandiers...Assagi et embelli par une bonne nuit de sommeil: velours, rondeur, fruité pulpeux un brin sucré, tension douce, amers paisibles, astringence ko, finale salivante etc. etc....Une très belle et gourmande syrah !
avatar
Alain Roy

Messages : 2258
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Michelle Champagne le Mar 9 Oct 2018 - 14:15

Alain Roy a écrit:Dynamic 2015, Minervois la Livinière, Château Maris, 100$.

En carafe 2 heures. 100% syrah. Carrément violine de jus de raisins noirs fraîchement pressés, rutilant mais opaque et moyennement brouille. Bouquet subtil et élégant sur la confiture fine de fruits noirs (mûres), un brin bonbon, ragoûtant mais peu complexe.

Texture de velours puis fruits noirs intenses un brin sucrés sur tension allégeant le tout, avec amers bien sentis mais pas farouches. Finale intense sur toutes les composantes et un tout petit peu astringente. Ça beurre épais, mais moins il me semble que les Amandiers dégusté la semaine passée. Absolument pas mauvais mais intense. Des vins bâtis pour la garde je présume...Avec le temps et la bouffe ma foi il s'avère être un compagnon avec beaucoup plus d'entregent que les Amandiers ! Un gentleman ? Verdict final demain !

Lendemain: bouquet tel hier. en bouche: wow menum ! Ça m'étonne vu les Amandiers...Assagi et embelli par une bonne nuit de sommeil: velours, rondeur, fruité pulpeux un brin sucré, tension douce, amers paisibles, astringence ko, finale salivante etc. etc....Une très belle et gourmande syrah !

Alain, tu es le plus curieux des Pauléens...Très honnêtement, lorsque je lis tes comptes-rendus de "blockbuster", je me demande: est-ce parce qu'il ne sait pas quoi faire de son argent ou parce qu'il est un peu fou? Ou les deux? Laughing  Je crois qu'il n'y a que toi pour acheter un Maris à 100$. Chose certaine, tes prochains pinots vont paraître bien minces…. Wink
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1766
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Frederick Blais le Mar 9 Oct 2018 - 18:32

Alion 1995, Ribeira Del Duero Après le Veja Sicilia 1995 bu durant le week end, la comparaison est interessante! Dès l'ouverture, le vin démontre un superbe bouquet, complexe, frais, équilibré, par contre en bouche le vin est perdu, difficile de terminer la première gorgée!


Après 3 heures de carafe, le vin s'est transformé! Le bouquet est toujours aussi envoutant, gras, sur les aromes de truffes, beurre, sous bois, vieux bois, fruits secs. En bouche, la sévérité laisse place à un parfait equilibre entre l'acidité et la chaire, sur des saveurs similaire au nez, longueur agréable. Un vin à point! 17/20


Le Vega avait tout en plus, plus de fruit, plus de tannins, plus de complexité, c'est incroyable de voir combien un vin qui recoit plus d'oxygène durant son élevage reste plus stable et plus jeune après 23 ans!
avatar
Frederick Blais

Messages : 2120
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Yves Martineau le Mar 9 Oct 2018 - 18:47

En visite chez des amis, on a voulu sortir l'artillerie lourde pour plaire et remercier, ce fut réussi!

Château Rayas Châteauneuf-du-Pape Réserve 2001
Nez parfumé très fin et aisément reconnaissable. En pleine forme, il exhibe cette belle texture très fine, aérienne, unique dans la région. Un vin à maturité envoûtant, dont on savoure chaque gorgée avec émerveillement. 93-94 pts

Clos Rougeard (Foucault) Saumur-Champigny Le Bourg 2009
Un nez assez typé, sur les framboises, un peu de poivron rouge grillé et des notes florales. La bouche est fraîche, d'une droiture bordelaise, avec une finesse de tanins et une suavité exceptionnelles. Il est long et minéral, presque pierreux comme certains chablis! Un Bourg concentré, qui allie longueur, finesse et fraicheur avec une exquise élégance. Un très grand vin, peut-être le meilleur (jeune vin) que j’ai pris du domaine. 96-97 pts

Ce serait fascinant de le comparer avec le 2010, l'autre grande réussite récente du domaine.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5821
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Alexandre Trudel le Mar 9 Oct 2018 - 19:24

Yves Martineau a écrit:
Clos Rougeard (Foucault) Saumur-Champigny Le Bourg 2009
Un nez assez typé, sur les framboises, un peu de poivron rouge grillé et des notes florales. La bouche est fraîche, d'une droiture bordelaise, avec une finesse de tanins et une suavité exceptionnelles. Il est long et minéral, presque pierreux comme certains chablis! Un Bourg concentré, qui allie longueur, finesse et fraicheur avec une exquise élégance. Un très grand vin, peut-être le meilleur (jeune vin) que j’ai pris du domaine. 96-97 pts

Ce serait fascinant de le comparer avec le 2010, l'autre grande réussite récente du domaine.

Bonsoir Yves, que penses-tu des Poyeux et Bourg 2012?

Alexandre Trudel

Messages : 1065
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 39
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Yves Martineau le Mar 9 Oct 2018 - 22:33

Ils sont étonnants pour un petit millésime, mais on est loin des 2009 ou 2010. Ex.:

Clos Rougeard (Foucault) Saumur-Champigny Les Poyeux 2012
7/19/2017
Souper à la Table de Chanelle (Rosiers-sur-Loire) (Rosiers-sur-Loire): Nez expressif poivron rouge. Bouche parfaitement équilibrée, c'est un vin léger par rapport aux trois millésimes précédents, mais très délicat, avec des tanins fins, d'un esprit bourguignon. Charme, douce extraction, pas tant de longueur ni de concentration, mais c'est un pur délice, tout en délicatesse. À boire jeune. 92 pts

Je ne suis plus si certain sur le "À boire jeune", quand je pense au 2007 par ex.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5821
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Alain Roy le Mer 10 Oct 2018 - 23:25

Michelle Champagne a écrit:
Alain, tu es le plus curieux des Pauléens...Très honnêtement, lorsque je lis tes comptes-rendus de "blockbuster", je me demande: est-ce parce qu'il ne sait pas quoi faire de son argent ou parce qu'il est un peu fou? Ou les deux? Laughing  Je crois qu'il n'y a que toi pour acheter un Maris à 100$. Chose certaine, tes prochains pinots vont paraître bien minces…. Wink

Malheureusement pour mes poches, la curiosité l'emporte généralement sur le budget Laughing
Pour ce qui est de payer 100$ pour du Maris, moi je ne discrimine aucune région, je ne suis pas encore atteint par la maladie de l'étiquette ! Evil or Very Mad
avatar
Alain Roy

Messages : 2258
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Yves Martineau le Jeu 11 Oct 2018 - 7:13

A. et P. de Villaine Bourgogne Côte Chalonnaise La Digoine 2009
Joli nez floral, avec des notes de cerises rouges. L’acidité me paraît bien élevée pour le millésime, la bouche est encore serrée, par contre les tanins paraissent fondus. C’est pas mal pour un vin régional, quoique pas très long, mais j’ai eu de meilleures expériences avec cette cuvée, on s’en est lassé rapidement en l’état (bouteille non terminée à deux, c’est rare par chez nous!). Il pourrait sans doute s’affiner avec deux ou trois ans de réclusion additionnels. Déception. 86-87 (+?) pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 5821
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Michelle Champagne le Jeu 11 Oct 2018 - 8:33

Alain Roy a écrit:
Michelle Champagne a écrit:
Alain, tu es le plus curieux des Pauléens...Très honnêtement, lorsque je lis tes comptes-rendus de "blockbuster", je me demande: est-ce parce qu'il ne sait pas quoi faire de son argent ou parce qu'il est un peu fou? Ou les deux? Laughing  Je crois qu'il n'y a que toi pour acheter un Maris à 100$. Chose certaine, tes prochains pinots vont paraître bien minces…. Wink

Malheureusement pour mes poches, la curiosité l'emporte généralement sur le budget Laughing
Pour ce qui est de payer 100$ pour du Maris, moi je ne discrimine aucune région, je ne suis pas encore atteint par la maladie de l'étiquette ! Evil or Very Mad

Ha!ha! Je n'ai pas la maladie de l'étiquette. Je te trouve tout simplement très audacieux. Perso, j'ai redoute l'extraction de ces grosses cuvées. De plus, rien dans les cuvées d'entrée de gamme de Maris me convaincraient de payer plus cher. Mais y a pas de souci!
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1766
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Alain Roy le Jeu 11 Oct 2018 - 11:51

Ben voyons Michelle, je te visais pas pantoute avec la maladie de l'étiquette, ceci est une affirmation ironique auto-dérisoire ! Very Happy Faut comprendre aussi que je ne lis pas sur les domaines, ou si peu, ainsi plus facile d'être audacieux. J'aime les vins du Languedoc et je vois rarement passer des grandes cuvées et comme j'achète pratiquement pas en ip, j'en profite !
avatar
Alain Roy

Messages : 2258
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Simon Dagenais le Jeu 11 Oct 2018 - 22:05

Dégusté dernièrement:

Fratelli Alessandria Barolo Gramolere, 2013:

Robe cerise, légèrement orangé sur le pourtour;
Nez en un bloc, difficile de percevoir les parfums, le fruité apparaît avec le temps, cerise & framboise acidulé. Aspect floral bien présent, le bouquet prend de l'ampleur avec le temps, petite note de ronce & point fumée.
Bouche subtil, masse tannique importante, fruité en arrière plan. Relativement harmonieux & élégant avec le temps. Acidité vive, longue finale asséchante, sur les épices (anis entre autre). Agréable mais peu complexe.

Domaine de la Bongran, Viré-Clessé Cuvée E. J. Thevenet, 2010:
Oeil jaune dorée;
Nez riche, sur des notes de beurre & fruits à chaires jaunes. Touche quasi-exotique, richesse perceptible, léger parfum de menthe.
Bouche tout aussi riche que le nez, assez massif dès l'attaque. Principalement sur des notes de fruits à chaires jaunes. Finale longue, étrange, sur des note empyreumatiques qui laissent une impression "rêche" en bouche. Limite lourd.

Philippe Pacalet Gevrey-Chambertin, 2011:
Oeil cerise limpide, légèrement brunâtre sur le disque;
Nez unidimensionnel au départ, principalement sur les petits fruits des champs. Le temps apporte des parfums d'épices douces, des notes florales & un petit qqchose de sous-bois/terre humide. Nez élégant, fin & très invitant.
Bouche simple & mince en attaque, sur les petits fruits acidulés (fraise & framboise). Le temps améliore l'ensemble, des notes d'épices & plus de rondeur agrémente l'ensemble. Tout aussi élégant & fin que le nez. Bonne longueur, acidité trop appuyé au départ mais semble s'effacer avec le temps ce qui apporte un bel équilibre. Finale sur des notes minérales.
avatar
Simon Dagenais

Messages : 83
Date d'inscription : 02/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Michelle Champagne le Ven 12 Oct 2018 - 13:04

Alain Roy a écrit:Ben voyons Michelle, je te visais pas pantoute avec la maladie de l'étiquette, ceci est une affirmation ironique auto-dérisoire ! Very Happy  Faut comprendre aussi que je ne lis pas sur les domaines, ou si peu, ainsi plus facile d'être audacieux. J'aime les vins du Languedoc et je vois rarement passer des grandes cuvées et comme j'achète pratiquement pas en ip, j'en profite !

C'est vrai qu'il ne passe pas souvent de grandes cuvées du Languedoc. Entre deux arrivages, je te suggère le petit Costières de Nîmes de Michel Gassier, son Lou Coucardié 2013 à 49% de mourvèdre. Franchement très bon dans ce millésime pour une fraction du prix... Wink
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1766
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Alain Roy le Ven 12 Oct 2018 - 14:07

Je connais cette cuvée ! Wink J'en avais acheté 4 en 2007, 30$ la quille millésime 2001. 11 ans plus tard c'est 35$, ça fait du bien de voir que c'est pas toutes les régions qui partent sur une balloune inflationniste exagérée à la bourguignonne ! Laughing J'ai bu ma dernière à 14 ans d'âge et c'était excellent. Je vais peut-être me laisser tenter !
avatar
Alain Roy

Messages : 2258
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Michel Therrien le Ven 12 Oct 2018 - 21:37

Un souper avec la gang de Québec hier soir.
Patrick, notre ami pangolin, a manqué deux vins GG directement de Joliette......il y en aura d'autre!



Le Dellchen 2008 offre richesse, densité et minéral...pas tout le monde était en Allemagne.
Meursault 2011 Arnaud Ente, du soufre au nez mais densité et salinité. Belle bouteille.
Deux vins beaunois ensuite. Jean-Philip a rapidement identifié le producteur du premier. Un Beaune Épenottes 2010 de Parent, tendre mais ferme au final. Clos des Mouches 1995 Drouhin fut la bouteille de la soirée. Juteux, soyeux, fin et élégant. Quelle jolie bouteille de plus de 20 ans! Un 2008 Knipser Grosskarlbacher Burgweg Spätburgunder Großes Gewächs au nez envoutant....à la Leroy / Bizot mais à la bouche un peu vive et mince. Une 2008 NSG Pruliers de Lucien Boillot au bouquet discret de réglisse et cerises avec une bouche dense et compacte mais fort longue. Un vin pour demain. Au final, un vin qui criait son producteur avec un toucher moelleux et une belle finale poivrée. Un beau plaisir que cette Pialade 2012 de Rayas. Le nom et la cuvée du Champagne au style un peu oxydatif, bien vineux et frais...me manque. Merci Sébastien, Jean-Philip, Valérie et Bruno-Pierre. On se reprendra à l'hiver ou au printemps à La Girolle ou.....

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 8340
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 55
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Stéphanie Chénier le Dim 14 Oct 2018 - 10:14



Domaine Louis Boillot & Fils Gevrey-Chambertin 2014

Le nez est envoûtant et très expressif dès l'ouverture.  La réduction en bouche s'estompe dès les premières minutes et on trouve un Gevrey certes jeune sur les cerises, mais sans les notes d'élevage qui me titillaient les dernières fois.  Il est déjà équilibré mais entame une belle période pour se faire plaisir.

Addendum (2018-10-28): on a bu le 2015 hier.  PNP.  Je suis étonnée à quel point ce vin est facile d'approche en ce moment.  Le nez est ouvert, la bouche est fraîche et gourmande sur les cerises acidulées.  On ne perçoit pas d'élevage (je suis sensible à l'élevage trop appuyé en jeunesse ce qui n'est clairement pas le cas ici).  Très beau en ce moment.


Dernière édition par Stéphanie Chénier le Dim 28 Oct 2018 - 10:15, édité 1 fois
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1893
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Yves Martineau le Dim 14 Oct 2018 - 11:58

Quelle belle surprise! Je suis devenu un sceptique face à cette maison, qui récolte toujours de si hautes notes du WA, mais qui m'a plus souvent qu'autrement laissé perplexe, sur ma faim, avec parfois des élevages trop appuyés.

Delas Frères Hermitage Les Bessards 2003
Cette bouteille fut une révélation. D'abord un nez parfumé de fruit noir, d'anis et de laurier, qui pourrait évoquer certains châteauneufs. Ensuite, c'est la texture en bouche qui est impressionnante, avec une finesse de tanins presque délicate, une rondeur suave, beaucoup de classe. Ce vin possède un équilibre très impressionnant, propre aux grands vins. C’est moderne certes, mais tout de même subtil et raffiné, avec une belle longueur aromatique. Excellente bouteille. 93 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 5821
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Yves Martineau le Dim 14 Oct 2018 - 12:24

Domaine Joblot Givry 1er Cru Clos du Cellier Aux Moines 2005
Nez discret mais charmeur, sur les cerises et le sous-bois.
Un joli vin équilibré, les tanins sont arrondis, le vin me semble à maturité, mais il entame à peine son plateau. Sans avoir la gourmandise et la plénitude des 2009, ça reste un excellent rapport qualité-prix, avec le style séveux, un peu austère du millésime. Très bien, quoique j'ai préféré Servoisine et même le précoce Marole sur ce millésime. 90 pts

p.s.: le dernier verre était le meilleur, il me fera peut-être mentir en s'améliorant d'ici quelques années.

Mas Jullien Coteaux du Languedoc 2006
Un vin qui offre une très belle texture en bouche, élégante comme seuls les meilleurs de la région savent faire. Les tanins sont suaves, d’une finesse exceptionnelle, la finale d’une précision remarquable. Il n’a pas encore développé une véritable complexité aromatique toutefois et je doute qu'il soit aussi charmeur un jour que des vins tels Montcalmès, Grange des Pères ou Mirabel. C'est avant tout un vin de précision et de texture, plus que de charme. Très bien fait et un des meilleurs du domaine que j’ai goûtés. 92 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 5821
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Michelle Champagne le Dim 14 Oct 2018 - 18:01

Vendredi dernier, j'ai dégusté 17 cuvées à l'amicale. Thématique semblable à vos dîners qui surprend. Mon coup de Coeur de la soirée: Arrowood Cabernet sauvignon Sonoma county 1997. Superbe cabernet sans défaut, bien mûr et à point. Ce vin m'a fait regretter de ne plus acheter de vins américains. Ils semblent vieillir merveilleusement. Deuxième coup de coeur: Gevrey-Chambertin 1er cru Les Cazetiers 2000 de Frédéric Magnien. Textbook d'un pinot avec un peu d'âge. Full Coca-Cola. Très impressionnée par cette trame saline qui nous tapisse la bouche. Mon dernier coup de coeur: Castello di Nipozzano Mormoreto 1990. Cerise confite, tabac blond et café qui glissent sur une belle acidité bien vivante.

Mention pour le Domaine Kitsler Les noisetiers 2011 au bois bien dosé. Nous avions 2 Mas Daumas Gassac 1995; tous les deux bouchonnés à l'os...snif! Snif! Le donateur avait une autre bouteille en réserve: une très belle syrah de Claredon, McLaren Vale 2006. Une syrah provenant d'une région plus fraîche qui fait très Rhône sans eucalyptus....

Pour ma part, j'avais apporté ma bouteille de Fleurie Les Moriers 2010 de Jules Desjourneys. Je voulais les surprendre avec ce gamay "hors norme". J'ai réussi! Je ne sais pas si mon amour pour le Rhône a eu pour effet de biaiser les commentaires mais tout le monde était sur une Côte-Rôtie jeune car pas de notes de bacon...lol! Beaucoup de violette et d'épices, de fruits noirs. Belle matière et d'une longueur surprenante. Disons qu'à ce prix, je préfère une vraie Côte-Rôtie.

En terminant, un membre avait apporté un Gravner Ribolla Giulia 2007. Je ne lui ai pas trouvé la complexité que Yves laissait entendre. Le nez était fermé. Ce qui détonne des autres vins, c'est sa présence en bouche. Une texture tannique où l'acidité émerge tout à coup sans prévenir. J'ai gardé mon verre jusqu'à la fin et le nez n'avait pas bougé mais la bouche commençait à se détendre avec des zestes d'orange et de fines épices. Cher!
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1766
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 15 Oct 2018 - 8:29

Yves Martineau a écrit:Quelle belle surprise! Je suis devenu un sceptique face à cette maison, qui récolte toujours de si hautes notes du WA, mais qui m'a plus souvent qu'autrement laissé perplexe, sur ma faim, avec parfois des élevages trop appuyés.

Delas Frères Hermitage Les Bessards 2003
Cette bouteille fut une révélation. D'abord un nez parfumé de fruit noir, d'anis et de laurier, qui pourrait évoquer certains châteauneufs. Ensuite, c'est la texture en bouche qui est impressionnante, avec une finesse de tanins presque délicate, une rondeur suave, beaucoup de classe. Ce vin possède un équilibre très impressionnant, propre aux grands vins. C’est moderne certes, mais tout de même subtil et raffiné, avec une belle longueur aromatique. Excellente bouteille. 93 pts

Merci pour ce message d'espoir!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7908
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 34
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Olivier Collin le Lun 15 Oct 2018 - 11:16

Michelle Champagne a écrit: Claredon, McLaren Vale 2006. Une syrah provenant d'une région plus fraîche qui fait très Rhône sans eucalyptus....

Bonjour Michelle, Est-ce un vin de la maison Claredon Hills que vous avez dégusté?

McLaren Vale n'est vraiment pas une région fraîche d'Australie... Cool Il y a rarement de la sécheresse, mais il y fait bien chaud! J'y apprécie tout particulièrement les vins de Kay Brothers, qui sont d'une rare densité, élaborés à l'ancienne.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2159
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par François Guyot le Lun 15 Oct 2018 - 11:22

Pour en ajouter une couche, Delas La Landonne fut le préféré de plusieurs lors de la dégustation de Côte Rôtie hier soir. Je pense bien qu’Alain dévoilera les résultats de cette dégustation sous peu.

François Guyot

Messages : 119
Date d'inscription : 28/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Michelle Champagne le Lun 15 Oct 2018 - 12:33

Olivier Collin a écrit:
Michelle Champagne a écrit: Claredon, McLaren Vale 2006. Une syrah provenant d'une région plus fraîche qui fait très Rhône sans eucalyptus....

Bonjour Michelle, Est-ce un vin de la maison Claredon Hills que vous avez dégusté?

McLaren Vale n'est vraiment pas une région fraîche d'Australie... Cool Il y a rarement de la sécheresse, mais il y fait bien chaud! J'y apprécie tout particulièrement les vins de Kay Brothers, qui sont d'une rare densité, élaborés à l'ancienne.

Bonjour Olivier, il s'agit effectivement de Claredon Hills Bakers Gully. Je n'ai jamais visité l'Australie, le donateur, oui. Nous étions étonnés du fait qu'il n'y avait pas "d'eucalyptus" dans cette Syrah et ce fut sa réponse. Alors, je n'ai fait que rapporter ces dires...s'il s'agit d'une connerie, je m'excuse! Wink Kay Brothers en IP?
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1766
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Patrick Pollefeys le Lun 15 Oct 2018 - 12:36

Olivier Collin a écrit:
McLaren Vale n'est vraiment pas une région fraîche d'Australie... Cool Il y a rarement de la sécheresse, mais il y fait bien chaud! J'y apprécie tout particulièrement les vins de Kay Brothers, qui sont d'une rare densité, élaborés à l'ancienne.

Leurs vins ont déjà été à la SAQ? IP? LCBO?
avatar
Patrick Pollefeys

Messages : 634
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par François Guyot le Lun 15 Oct 2018 - 14:29

Patrick Pollefeys a écrit:
Olivier Collin a écrit:
McLaren Vale n'est vraiment pas une région fraîche d'Australie... Cool Il y a rarement de la sécheresse, mais il y fait bien chaud! J'y apprécie tout particulièrement les vins de Kay Brothers, qui sont d'une rare densité, élaborés à l'ancienne.

Leurs vins ont déjà été à la SAQ? IP? LCBO?

Les vins ont déjà été disponibles à la SAQ (courrier vinicole et en Signature). Ce qui porte à confusion ici, c'est que le nom du producteur n'est pas Claredon Hills mais plutôt Clarendon Hills.

François Guyot

Messages : 119
Date d'inscription : 28/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 15 Oct 2018 - 16:51

Un essai bien involontaire de ma part (la bouteille ayant été oubliée au fond d’un casier!) :

Marquis d’Angerville bourgogne 2011 : Couleur pâle, mais franche, brillante et sans signe d’évolution. Nez simple de petits fruits rouges surets (grenade, canneberge, rhubarbe). Bouche modeste, fraîche, avec de l’éclat et encore du fruit. Loin de moi l’idée de me mettre à encaver des crus régionaux pour la garde, il n’en demeure pas moins qu’un vin bien fait et convenablement conservé se maintient assez longtemps. Il a peut-être perdu certaines qualités, mais se montrait encore parfaitement buvable et même plaisant, pour les amateurs de rouges frais. Correct.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7908
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 34
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 octobre 2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum