Derniers sujets
» Adresses sympa Paris
Aujourd'hui à 18:20 par François Guyot

» Semaine du 12 août 2018
Aujourd'hui à 11:46 par Michel Therrien

» New York City
Aujourd'hui à 8:51 par Julien Martel

» Coupe Rogers 2018
Hier à 16:13 par Pierre Beauregard

» Canicule et cave passive
Dim 12 Aoû 2018 - 19:21 par Michelle Champagne

» Semaine ultra-collante du 5 août 2018
Dim 12 Aoû 2018 - 12:55 par Stéphanie Chénier

» Riesling is cool, fuck Chardonnay.
Sam 11 Aoû 2018 - 15:23 par Patrick Pollefeys

» Coup de coeur de l'été
Sam 11 Aoû 2018 - 15:22 par Patrick Pollefeys

» Quartier San Francisco / Napa ou Yountville ?
Sam 11 Aoû 2018 - 13:21 par Vincent Messier-Lemoyne

» Arrivage Cellier du jeudi
Ven 10 Aoû 2018 - 14:03 par Vincent Messier-Lemoyne

» Semaine du 29 juillet 2018
Mar 7 Aoû 2018 - 9:04 par Vincent Messier-Lemoyne

» Toscane, Brunello di Montalcino: suggestions
Lun 6 Aoû 2018 - 22:17 par Stéphanie Chénier

» Semaine collante du 22 juillet 2018
Lun 6 Aoû 2018 - 13:25 par Pierre Beauregard

» Courrier Vinicole Bourgogne 2015
Dim 5 Aoû 2018 - 17:49 par Stéphanie Chénier

» Un comportement à changer!
Sam 4 Aoû 2018 - 12:27 par Olivier Collin

Août 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier


Semaine collante du 22 juillet 2018

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Michelle Champagne le Mar 24 Juil 2018 - 9:53

Il m'arrive parfois de chercher les raisons qui m'ont poussées à acheter un vin. Le Volnay 1er cru Clos des Chênes 2009 de Bouchard Père et fils fait partie de cette catégorie. Rouge cerise légèrement briquée. Un nez de fraises confites, cerises avec une pointe musquée. En bouche, c'est assez spécial, on dirait la texture d'un vin liquoreux. C'est rond, corps moyen et longueur moyenne. Cerise et fumée en rétro. Tanins fondus. Rien de mauvais mais rien de très bon non plus....Sensation d'une coquille vide! scratch
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1696
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Alexandre Deslauriers le Mar 24 Juil 2018 - 17:44

Pourtant, les vins de Bouchard sont généralement fort agréable et accessible!
avatar
Alexandre Deslauriers

Messages : 1181
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Alain Roy le Mer 25 Juil 2018 - 11:32

Saint-Romain 2015, Taupenot-Merme, 45$.

Pnp. Robe élégante d'été rubis presque rose délicate toute peu soutenue et si claire que je l'envie ! Bouquet qui s'en éloigne avec un pinotage plus viril mais tout aussi civil, sur une explosion de baies rouges fraîches, épicées, florales, bref ça pinote intensément dans le brut et l'allégresse.

La bouche apporte à son tour sa propre touche et stimule sans attendre mes papilles déjà joyeuses. Texture ferme, lire absolument pas dure mais fofolle et assumée, apportant avec merveille, de concert avec la vivacité, une fraîcheur presque nerveuse mais qui loin de péter sa coche assume avec sérieux son rôle, et puis voilà un fruité rouge frais gourmand mais aérien (pas cochon) qui s'immisce sans retenue dans tous les coins du palais. La finale appelle la prochaine lampée avec urgence, ajoutant de superbes amers et une fine touche fumée. Après seulement une dizaine de minutes de dégustation, je suis ko de fraîcheur et de bonheur. À mon humble avis, beaucoup de peanuts pour le prix !

Lendemain: bon en ta...très heureux d'en avoir dégoté 3.

Genevrières 2015, Meurseault 1er cru, Bouchard Père et Fils domaine, 115$

Pnp. Or jaune/citron peu soutenu. Bouquet de cire, un peu de puanteur (soufre, poussières), le fruit, je ne sais que dire ! En bouche c'est rond et pulpeux, tendre et élégant avec du corps, sur une tension vive. La finale se tient sur des amers vifs et nobles et revient sur la vivacité, ajoutant une pointe sucrée aux fruits mieux sentis qu'au nez. En l'instant, ça se sirote assez bien. Avec le temps et la bouffe, ben...c'est assez intense ce vin onéreux, je crois que je préfère mes petits blancs de semaine Laughing ! (mais oui je sais, c'est un infanticide Twisted Evil )
avatar
Alain Roy

Messages : 2175
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Michel Therrien le Mer 25 Juil 2018 - 18:22

Un quatuor qui me regarde souvent en cave....faut en ouvrir une!

Vosne-Romanée 1er Cru Les Suchots 2010 Domaine Confuron-Cotétidot
La robe est rubis moyennement foncée.
Cerises et framboises avec des épices. Je ne perçois pas la VE qui est pourtant 100%. La robe est également moins foncée qu'à l'habitude chez ce producteur.
La bouche est droite et charpentée, l'aération en verre apporte volume et chaire. La finale demeure ferme, l'ensemble puissant et droit mais avec densité. Un peu austère dans sa forme actuelle mais il y a du vin!
17/20.......qui devrait aller vers 18 avec un peu plus de réclusion.

Le plus grand propriétaire de Suchots avec 2,16 ha.
Acheté via Courrier vinicole à 105$......le 2013 est à 164$.
Je pense que le moins de VE perçu au nez et la couleur moins sombre doit être le fait d'une plus parfaite maturité de la rafle.....?

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 8157
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Pierre Beauregard le Mer 25 Juil 2018 - 19:14

Michel Therrien a écrit:
Vosne-Romanée 1er Cru Les Suchots 2010 Domaine Confuron-Cotétidot
La robe est rubis moyennement foncée.
Cerises et framboises avec des épices. Je ne perçois pas la VE qui est pourtant 100%. La robe est également moins foncée qu'à l'habitude chez ce producteur.
La bouche est droite et charpentée, l'aération en verre apporte volume et chaire. La finale demeure ferme, l'ensemble puissant et droit mais avec densité. Un peu austère dans sa forme actuelle mais il y a du vin!
17/20.......qui devrait aller vers 18 avec un peu plus de réclusion.

Ouverture du 2005 Lavaux St-Jacques du même domaine récemment avec Daniel et la robe était assez foncée et la bouche ressemblait beaucoup à ta description.  Même que Daniel, au dévoilement m'a mentionné que le vin aurait dû être carafé.  De lui répondre qu'il l'a été pendant deux heures.  Décidemment, pas prêt.  Donc, un oh la! sur l'ouverture des 2005.  En pénitence encore 1-2 ans. À moins que ce soit la signature du producteur ...
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 2274
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Michelle Champagne le Ven 27 Juil 2018 - 8:45

Jaune très clair, je plonge mon nez dans un bouquet de lilas fraîchement coupés, de coing sur fond de silex. Bouche enveloppante, belle trame saline qui nous accompagne du début jusqu'à la fin. Acidité presque tranchante qui s'harmonise avec un peu d'air pour atteindre un équilibre chirurgical. De belles notes exotiques en rétro. Belle longueur qui permet de grumer ce lilas inattendu. Mais ces "donc ben bon"! What the f..K! C'est du pinot blanc! Shocked Mon allemand me fait défaut, j'ai acheté cette bouteille sans savoir que du " Weissburgunder" c'est du pinot blanc....Pas fort Michelle! Très honnêtement, l'avoir su, je n'aurais pas acheté ce vin. Un autre paradigme....le pinot blanc..bof! Je ne rappelle pas avoir déjà bu un pinot blanc aussi complexe et élégant et j'ai nommé, le Dönnhoff Weissburgunder 2016.
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1696
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Patrick Désy le Ven 27 Juil 2018 - 9:59

Michelle Champagne a écrit:Jaune très clair, je plonge mon nez dans un bouquet de lilas fraîchement coupés, de coing sur fond de silex. Bouche enveloppante, belle trame saline qui nous accompagne du début jusqu'à la fin. Acidité presque tranchante qui s'harmonise avec un peu d'air pour atteindre un équilibre chirurgical. De belles notes exotiques en rétro. Belle longueur qui permet de grumer ce lilas inattendu. Mais ces "donc ben bon"! What the f..K! C'est du pinot blanc! Shocked Mon allemand me fait défaut, j'ai acheté cette bouteille sans savoir que du " Weissburgunder" c'est du pinot blanc....Pas fort Michelle! Très honnêtement, l'avoir su, je n'aurais pas acheté ce vin. Un autre paradigme....le pinot blanc..bof! Je ne rappelle pas avoir déjà bu un pinot blanc aussi complexe et élégant et j'ai nommé, le Dönnhoff Weissburgunder 2016.

La seule chose qui me fait suer avec cette petite merveille de weissburgunder, c'est qu'il se détaille à 10 euros au domaine et le que riesling trocken d'entrée de gamme est à 11 euros. Or, on trouve ce dernier à 25,05$ à la SAQ alors que le pinot blanc est à... 36,50$ !!! Suspect
avatar
Patrick Désy

Messages : 279
Date d'inscription : 12/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Michel Therrien le Ven 27 Juil 2018 - 10:05

Donc le riesling doit partir plus bas....vers 6 euros!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 8157
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Michelle Champagne le Ven 27 Juil 2018 - 11:41

Patrick Désy a écrit:
Michelle Champagne a écrit:Jaune très clair, je plonge mon nez dans un bouquet de lilas fraîchement coupés, de coing sur fond de silex. Bouche enveloppante, belle trame saline qui nous accompagne du début jusqu'à la fin. Acidité presque tranchante qui s'harmonise avec un peu d'air pour atteindre un équilibre chirurgical. De belles notes exotiques en rétro. Belle longueur qui permet de grumer ce lilas inattendu. Mais ces "donc ben bon"! What the f..K! C'est du pinot blanc! Shocked Mon allemand me fait défaut, j'ai acheté cette bouteille sans savoir que du " Weissburgunder" c'est du pinot blanc....Pas fort Michelle! Très honnêtement, l'avoir su, je n'aurais pas acheté ce vin. Un autre paradigme....le pinot blanc..bof! Je ne rappelle pas avoir déjà bu un pinot blanc aussi complexe et élégant et j'ai nommé, le Dönnhoff Weissburgunder 2016.

La seule chose qui me fait suer avec cette petite merveille de weissburgunder, c'est qu'il se détaille à 10 euros au domaine et le que riesling trocken d'entrée de gamme est à 11 euros. Or, on trouve ce dernier à 25,05$ à la SAQ alors que le pinot blanc est à... 36,50$ !!! Suspect

Peut-être que le prix du Riesling est en fonction du volume commandé? Il ne semble pas y avoir beaucoup de pinot blanc de disponible vs riesling... scratch
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1696
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Yves Martineau le Sam 28 Juil 2018 - 19:13

Je reviens de la traditionnelle semaine de "pêche"...comme toujours, beaucoup de vins du Rhône au programme...

Delas Frères St. Joseph Sainte-Epine 2009
Un vin moderne mais très beau, plein, dense, avec une belle finesse de tanins. Goûteux, juteux, un brin boisé mais franchement excellent. 91 pts

Domaine de la Mordorée Châteauneuf-du-Pape Cuvée de la Reine des Bois 2008
Un vin plein et épicé, dans un style un peu austère pour la propriété. Belle bouteille, qui entame à peine sa maturité. Excellent pour le millésime. 90 pts

Domaine Saint Préfert Châteauneuf-du-Pape Réserve Auguste Favier 2007 Nez animal, avec des parfums de liqueur de cassis noir. Le vin est très mur, sur le fruit noir, avec une texture ronde et sucreuse. C’est savoureux, avec une finale suave, mais c’est plutôt "over-the-top", en surmaturité. Un vin qui diviserait les amateurs (trop "Parker" diraient certains), c’est bon, mais certainement pas pour palais bourguignons. 91+

Domaine de la Janasse Châteauneuf-du-Pape Cuvée Chaupin 2007
Pris sans note, j'en garde un excellent souvenir. Un vin très mûr, un peu confituré, mais avec une race indéniable, une gourmandise qui n’exclue pas la plénitude et un certain raffinement. Un vrai délice pour l'amateur des vins du domaine. Il entame son plateau de maturité avec beaucoup d'éclat. 94 pts

Clos Marie Coteaux du Languedoc Pic St. Loup Vieilles Vignes Métairies du Clos 2010
Frais et agréable au nez, mais la bouche est encore très tannique, pas encore résolue, au point où c’est inquiétant pour l’équilibre du vin. Une rare déception pour moi avec les vins de ce domaine. 88 (+?) pts


avatar
Yves Martineau

Messages : 5692
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Mario Vaillancourt le Sam 28 Juil 2018 - 21:31

Michel Therrien a écrit:Un quatuor qui me regarde souvent en cave....faut en ouvrir une!

Vosne-Romanée 1er Cru Les Suchots 2010 Domaine Confuron-Cotétidot
La robe est rubis moyennement foncée.
Cerises et framboises avec des épices. Je ne perçois pas la VE qui est pourtant 100%. La robe est également moins foncée qu'à l'habitude chez ce producteur.
La bouche est droite et charpentée, l'aération en verre apporte volume et chaire. La finale demeure ferme, l'ensemble puissant et droit mais avec densité. Un peu austère dans sa forme actuelle mais il y a du vin!
17/20.......qui devrait aller vers 18 avec un peu plus de réclusion.

Le plus grand propriétaire de Suchots avec 2,16 ha.
Acheté via Courrier vinicole à 105$......le 2013 est à 164$.

Je pense que le moins de VE perçu au nez et la couleur moins sombre doit être le fait d'une plus parfaite maturité de la rafle.....?

Possiblement, autre Hypothèse Michel.... compte tenu du millésime, est-ce qu'ils ont fait moins de 100% de VE? ou moins d'extraction expliquant la couleur moins soutenue qu'à l'habitude?

J'ai quelques millésimes et j'aime bien leurs vins, il faut être patient je pense avec ces vins. À $105 c'était une aubaine. Lors du CV 2015, pas capable de mettre la main sur une bouteille.

Yves Confuron je crois, vinifie aussi au Domaine de Courcel à Pommard.
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 1082
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 29 Juil 2018 - 16:45

Dégustés ces derniers jours :

Lucien Boillot Les Fremiers pommard 1er cru 2010 : Couleur sombre, mais translucide, brillante et limpide. Nez de fruits noirs et rouges frais, de fleur mauve, d’épices douces, complexe et détaillé à la fois. Bouche pleine, charnue, dégageant une impression dense en milieu de bouche. Finale charpentée, sans être sévère, et toujours la structure est accompagnée d’un belle chair mûre. Je n’y ai pas trouvé la tanicité ou la rugosité qu’on associe parfois à cette commune, même si ce vin est indéniablement puissant. Bien que ce soit un vin des Bourguignols, je dois dire qu’il s’est livré mieux que mes attentes! Excellent.

Jean Grivot clos-de-vougeot grand cru 2008 : Rouge assez clair, légèrement voilé. Nez intense de petits fruits rouges, de bonbon à la cannelle et de poivre blanc. Bouche plutôt large, déliée. Matière assez riche, surtout compte tenu du millésime, fraîche, sans austérité. Bonne longueur. Si je m’attends à un rien de plus de densité et de complexité d’un grand cru, la finesse des tanins et l’harmonie d’ensemble rattrapent le tout, particulièrement dans le contexte de ce millésime parfois un peu sévère. Excellent.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7814
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Patrick Désy le Lun 30 Juil 2018 - 1:06

Delaporte Sancerre rosé 2017 (échantillon)
Couleur pâte. Simple et de bon éclat au nez. Fraise, orange, jujube, herbe. Frais. Finement vineux. Austère et un peu court en finale. Cher.
** 1/2

Pinot Gris Graupert 2016, Meinklang, Neusiedlersee
Un vin qui ne cesse de m'étonner. Une macération pelliculaire superbement maîtrisée. Intensité et finesse, en nez comme en bouche. Un côté gourmand. Léger. Frais. Long. Seule l'amertume un peu sévère semble dépasser. La grande forme sur 6 jours d'ouverture. Respect.
*** 1/2

Savagnin 2013 Les Chalasses Marnes Bleues, Ganevat, Côtes du Jura
Intense, dense, mais fermé et rébarbatif en ouverture. Même au midi, dimanche, il se cherchait. En soirée, après 24 le nez est précis, ample, complexe et agréable malgré un début d'oxydation. Bouche athlétique, dense, qui s'agrippe au palais, s'imprègne, avec une impression de fruit jaune chaud, de craie et une acidité qui donne à l'ensemble encore austère une grande persistance plus structurelle qu'aromatique. Intellectuel à défaut de chair, mais racé et profond. J'aurais aimé en avoir une autre pour voir sur le temps.
*** ½

Radikon Ribolla Gialla 2010
Un orange d'une grande précision. Intense et complexe au nez. Marmelade, menthe, scotch Island, verveine, cumin, jasmin, confiserie. S'abîme après 24h tout en gardant son intensité. Ample et structuré, presque onctueux, fraîcheur et persistance RedBull dans le tapis. Genre, 2 minutes. Sérieux. Complètement champ gauche, mais aussi hallucinant qu'un Rayas.
****

Un pas de côté, Le temps des Cerises, Axel Prüfer

Non millésime sur l’étiquette. J’ai manqué le bouchon sur lequel figurait probablement l’info. En cave depuis un an. Intensément parfumé en ouverture. Cerise, fleur, trait végétal. On salive. Perlant en attaque qui va durer 20-30 minutes, la bouche est juteuse, gracieuse, fraîche. 12-16h plus tard, le vin passe en septième vitesse le pied au plancher. Une bombe d’été.
*** ½

Poulsard 2012, Maison Overnoy, Arbois-Pupillin

J’ai remarqué beaucoup de variation dans la qualité des bouteilles de ce producteur culte chez les aficionados du vins nature. Celle-ci s’est révélée remarquable. Fraîche et bien ouverte. Un fruité renversant. Des parfums délicats. J’ai encore eu l’image d’une RSV chez DRC. Orange sanguine. Un peu animal. Griotte. Truffe noire. Je n’aime pas utiliser le terme minéralité, mais c’est ce qui m’est resté. Bouche splendide, gourmande, ronde, précise, souple et précise. Finale un poil rustique par son amertume, mais longue et fruitée. Splendide!
****
avatar
Patrick Désy

Messages : 279
Date d'inscription : 12/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Yves Martineau le Lun 30 Juil 2018 - 10:36

Un bon Bojo et une chouette comparative Charvin:

Jean-Marc Burgaud Morgon Côte du Py Javernières 2009
Très beau vin juteux, frais, aux saveurs pénétrantes. Superbe équilibre, finesse, un charmeur sérieux. 92 pts

Domaine Charvin Côtes du Rhône (Le Poutet) 2005
Nez d'épices, garrigue et clou de girofle. Bouche encore tannique, d’une jeunesse arrogante. Il montre de la fraicheur et une panoplie d’épices, plein de garrigue. La structure est plus marquée, le millésime laissant son empreinte. L'équivalent qualitatif de quelques Châteauneuf vendus le double. 89 pts

Domaine Charvin Côtes du Rhône (Le Poutet) 2015
Beau zez expressif de fruit rouge et de fleurs rouges, bouche puissante et fringante, épicée, avec une présence d’alcool notable, mais sans déséquilibre. Un vin encore bien jeune, plein et authentique. Beau potentiel, mais sans doute meilleur dans quelques années. 89+

Domaine Charvin Châteauneuf-du-Pape 2007
Un vin sur le kirsch, aux tanins adoucis, des effluves de garrigue. Il n’écrase pas les Côtes du Rhône goûtés côte à côte, leur puissance est similaire, avec toutefois un supplément de profondeur et de finesse sur celui-ci. Excellent. 93 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 5692
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Michelle Champagne le Lun 30 Juil 2018 - 11:53

Yves Martineau a écrit:Je reviens de la traditionnelle semaine de "pêche"...comme toujours, beaucoup de vins du Rhône au programme…

Delas Frères St. Joseph Sainte-Epine 2009
Un vin moderne mais très beau, plein, dense, avec une belle finesse de tanins. Goûteux, juteux, un brin boisé mais franchement excellent. 91 pts

Domaine de la Mordorée Châteauneuf-du-Pape Cuvée de la Reine des Bois 2008
Un vin plein et épicé, dans un style un peu austère pour la propriété. Belle bouteille, qui entame à peine sa maturité. Excellent pour le millésime. 90 pts

Domaine Saint Préfert Châteauneuf-du-Pape Réserve Auguste Favier 2007 Nez animal, avec des parfums de liqueur de cassis noir. Le vin est très mur, sur le fruit noir, avec une texture ronde et sucreuse. C’est savoureux, avec une finale suave, mais c’est plutôt "over-the-top", en surmaturité. Un vin qui diviserait les amateurs (trop "Parker" diraient certains), c’est bon, mais certainement pas pour palais bourguignons. 91+

Domaine de la Janasse Châteauneuf-du-Pape Cuvée Chaupin 2007
Pris sans note, j'en garde un excellent souvenir. Un vin très mûr, un peu confituré, mais avec une race indéniable, une gourmandise qui n’exclue pas la plénitude et un certain raffinement. Un vrai délice pour l'amateur des vins du domaine. Il entame son plateau de maturité avec beaucoup d'éclat. 94 pts

Clos Marie Coteaux du Languedoc Pic St. Loup Vieilles Vignes Métairies du Clos 2010
Frais et agréable au nez, mais la bouche est encore très tannique, pas encore résolue, au point où c’est inquiétant pour l’équilibre du vin. Une rare déception pour moi avec les vins de ce domaine. 88 (+?) pts



C'est bien connu, lorsqu'il fait canicule, boire des vins du sud du Rhône à 14 et 15.5 degrés d'alcool avec du poisson, c'est un "must"! Laughing


Est-ce que tu dirais que Janasse tout court serait prêt à boire vs Chaupin?
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1696
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 30 Juil 2018 - 13:16

Ça me fait toujours rire ce genre de commentaires, les vins chauds viennent des régions chaudes. Ne pensez-vous pas que les gens boivent ce qu'ils produisent?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7814
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Michel Therrien le Lun 30 Juil 2018 - 13:45

Yves doit boire surtout et manger peu..... Idea

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 8157
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Michelle Champagne le Lun 30 Juil 2018 - 14:55

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Ça me fait toujours rire ce genre de commentaires, les vins chauds viennent des régions chaudes. Ne pensez-vous pas que les gens boivent ce qu'ils produisent?


Bien sûr que oui! Surtout avec du poisson…. Wink Je ne sais pas pour vous mais moi, j'avais chaud juste à lire les commentaires.
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1696
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par François Guyot le Lun 30 Juil 2018 - 19:40

Souper improvisé où les fruits de mer sont à l'honneur.

Domaine Roulot Meursault Les Luchets 2008
Couleur doré. Le nez est magnifique, parfumé et complexe sur des arômes de bord de mer, de fleurs, d'agrumes voire même de tarte au citron. Par contre, la bouche est assez sérieuse, citronnée avec une légère pointe vanillée en milieu de bouche. La finale est assez vive. Un vin de nez plus que de bouche. 91 pts.

Rémi Jobard Meursault 1er Cru Le Poruzot-Dessus 2013
L'antithèse de Roulot. Couleur doré pâle. Du fruit, du fruit et encore du fruit autant au nez qu'en bouche. Une belle bouche bien ronde. Un vin doté d'un charme fou. 92 pts

Didier Dagueneau Pouilly-Fumé Silex 2010
Bon sang que c'est bon Dagueneau. Couleur pâle légèrement verdâtre. Un nez d'herbes fraichement coupées. Quelle bouche! Suave, crémeuse sur de beaux amers en finale. Une superbe bouteille. Dommage que le prix ne cesse d'augmenter. 95 pts

Dönnhoff Niederhäuser Hermannshöhle Auslese Riesling 2015
Couleur doré pâle. Nez d'ananas rôtis et de cassonade. La bouche présente un bel équilibre entre richesse et acidité. La finale est longue. Malgré sa jeunesse, le vin s'est avéré très agréable. 91 pts et assurément plus après quelques années de garde.

François Guyot

Messages : 40
Date d'inscription : 28/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Michel Therrien le Lun 30 Juil 2018 - 19:55

On a rarement un CR de souper uniquement en blanc.
Merci François.

ps: tu pourrais accompagner le pêcheur ci-haut!.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 8157
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par François Guyot le Lun 30 Juil 2018 - 20:04

Je pourrais assurément l'accompagner, étant pêcheur également. À la quantité de rouge que Yves a bu, c'est à se demander s'il a pris du poisson Laughing

François Guyot

Messages : 40
Date d'inscription : 28/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Mario Vaillancourt le Lun 30 Juil 2018 - 20:38

Michel Therrien a écrit:Yves doit boire surtout et manger peu..... Idea



Un chevalier a toujours soif!! Même sur l'eau!
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 1082
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Yves Martineau le Lun 30 Juil 2018 - 22:19

Vous auriez du remarquer les guillemets au mot "pêche", ça fait 20 ans qu'on n'y apporte même pas de canne à pêche! Laughing

Le nom s'est maintenu, mais le plus gros poisson mangé fut un succulent roastbeef!

Ceci dit, je suis d'accord avec Vincent, un Châteauneuf sous la canicule c'est comme un poisson dans l'eau Twisted Evil
avatar
Yves Martineau

Messages : 5692
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Yves Martineau le Lun 30 Juil 2018 - 23:47

Michelle Champagne a écrit:
Est-ce que tu dirais que Janasse tout court serait prêt à boire vs Chaupin?

En 2015, je le trouvais déjà prêt à boire, donc aucun doute. Je ne suis pas un fan de cette cuvée sur 2007 cependant..
avatar
Yves Martineau

Messages : 5692
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Yves Martineau le Dim 5 Aoû 2018 - 18:36

Domaine Billaud-Simon Chablis 1er Cru Montée de Tonnerre 2010
Plutôt riche pour le millésime et l’appellation, il montre une belle complexité, une finale très saline. Un style plus joufflu que tendu, donc moins classique, mais tout de même très bien. 91-92

Domaine Joblot Givry 1er Cru Clos de la Servoisine 2009
Un Givry somptueux! Je suis persuadé qu’à l’aveugle j’aurais recherché à quel premier cru de Chambolle j’ai affaire. Profitant des largesses du millésime il se trouve magnifié en un vin dense mais élégant, avec une belle colonne vertébrale, une finale savoureuse, épicée, de belle longueur. J’ai depuis longtemps une admiration pour les 2009 de ce producteur, qui s’est confirmée deux fois cette semaine. 92-93 pts

Dönnhoff Norheimer Kirschheck Riesling Spätlese 2004
Équilibre superbe, c’est frais, salin et citronné, un beau spats très classique. 92 pts

avatar
Yves Martineau

Messages : 5692
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine collante du 22 juillet 2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum