Derniers sujets
» Adresses sympa Paris
Aujourd'hui à 18:20 par François Guyot

» Semaine du 12 août 2018
Aujourd'hui à 11:46 par Michel Therrien

» New York City
Aujourd'hui à 8:51 par Julien Martel

» Coupe Rogers 2018
Hier à 16:13 par Pierre Beauregard

» Canicule et cave passive
Dim 12 Aoû 2018 - 19:21 par Michelle Champagne

» Semaine ultra-collante du 5 août 2018
Dim 12 Aoû 2018 - 12:55 par Stéphanie Chénier

» Riesling is cool, fuck Chardonnay.
Sam 11 Aoû 2018 - 15:23 par Patrick Pollefeys

» Coup de coeur de l'été
Sam 11 Aoû 2018 - 15:22 par Patrick Pollefeys

» Quartier San Francisco / Napa ou Yountville ?
Sam 11 Aoû 2018 - 13:21 par Vincent Messier-Lemoyne

» Arrivage Cellier du jeudi
Ven 10 Aoû 2018 - 14:03 par Vincent Messier-Lemoyne

» Semaine du 29 juillet 2018
Mar 7 Aoû 2018 - 9:04 par Vincent Messier-Lemoyne

» Toscane, Brunello di Montalcino: suggestions
Lun 6 Aoû 2018 - 22:17 par Stéphanie Chénier

» Semaine collante du 22 juillet 2018
Lun 6 Aoû 2018 - 13:25 par Pierre Beauregard

» Courrier Vinicole Bourgogne 2015
Dim 5 Aoû 2018 - 17:49 par Stéphanie Chénier

» Un comportement à changer!
Sam 4 Aoû 2018 - 12:27 par Olivier Collin

Août 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier


Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Alain Roy le Jeu 19 Juil 2018 - 11:36

Côte-Rotie 2009, Patrick Jasmin, acheté en 2012, 65$.

En carafe une heure. Rubis moyen dense net collet orangé brillant d'allure jeune. Ça pourrait passer à l'aveugle pour un bourgogne ce nez-là mon ami Smile ! Tout en petites baies rouges fraîches ! Avec quelques élans floraux, un fin boisé, pas de pepper il me semble, en tout cas un très beau bouquet élégant. Mais il évolue vachement vite dans le verre et tourne au bleu avec épices piquantes ! Un petit rigolo...

En bouche, un ange passe au palais...Quelle délicatesse ! La texture est veloutée, mais en milieu c'est une brise fruitée bleue qui effleure les sens, toute aérienne et doucereuse...La finale ne s'éternise pas (un peu courte) et compte sur son allégresse. Tout semble à sa place, en harmonie, la matière est légère mais je ne dirais pas que c'est mince mais plutôt fort élégant. Fondu, à point, j'adore ça, le 3/4 sifflée facile Twisted Evil

Lendemain: bof ? mais là là, il est 23h00, j'arrive de bosser et je mange un restant de pizz Laughing
avatar
Alain Roy

Messages : 2175
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Michel Therrien le Jeu 19 Juil 2018 - 12:26

La Côte Rôtie de Jasmin est vraiment élégante et aux allures bourguignonnes. Merci du CR Alain.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 8157
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Alain Roy le Jeu 19 Juil 2018 - 12:48

cheers !
avatar
Alain Roy

Messages : 2175
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Frederick Blais le Jeu 19 Juil 2018 - 20:29

Plusieurs belles bouteilles dernièrement rapidement et ensuite un peu plus sérieux sur le vin de ce soir.

Niepoort Colheita 1986 J'avais un peu boudé ce vin lors de son arrivage mais finalement quelques années en bouteille lui ont fait du bien. Grande finesse et élégance, aucune lourdeur.

Dow's Vintage 1997Wow!! autant je ne suis pas fan de Dow's en jeunesse, autant j'adore les parfums que l'âge lui apporte. Un autre superbe 1997 sur son plateau de tannins riches, dodus, presque fondus et beaucoup de fruits avec un début d'arômes secondaires qui font leur entrée. Grand Porto!

Fonseca 2000 et 2003 Le 2000 c'est la classe, la précision et l'élégance dans la générosité de Fonseca alors que le 2003 c'est la décadence. 2 Vintages qui se boivent très bien en ce moment, vraiment Fonseca compense la complexité par la générosité des saveurs et textures.

Taupenaud Merme Mazoyeres Chambertin 2005 Un joli vin du millésime 2005, riche et à maturité, beaucoup d'intensité et très expressif, fumé, épicié, presque côte rotie. Lui manque seulement la pureté et la précision d'un grand cru.

Domaine de l'Arlot, Nuits Saints Georges 1er Cru 2006, Clos des Forets Sain Georges. On ne boit pas souvent de ce producteur sur la paulée. J'ai eu quelques belles bouteilles, des fois un peu soufré mais celle-ci est sur la coche! À l'aveugle ça empeste Vosnes! Superbe nez épicé et floral sur la groseille, foins, sous bois, capucine, vieux bois.. La bouche est soyeuse, beaucoup de chaire, fruit pur, les épices, large et aromatique, longue finale épicée. 17.5/20+
avatar
Frederick Blais

Messages : 2057
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Alexandre Trudel le Jeu 19 Juil 2018 - 20:31

Château Capbern-Gasqueton St. Estèphe 2009
Du même propriétaire que Calon-Ségur, ce vin serait en pleine renaissance depuis quelques années (investissement, réduction de rendements, nouvelle philosophie, etc.) Le nez propose encore du fruit, en mélangeant cassis, tabac et notes torréfiées. La bouche est marquée par la structure et un fruit légèrement en retrait: texture un peu crémeuse,/veloutée mais finale très tannique, quoiqu'en finesse et bien appuyée par une bonne acidité. Contrairement à d'autres 2009 (surtout en rive droite), on est loin d'une bombe fruité et alcoolisée Cependant la structure est telle qu'elle évoque presque un barolo. Je pense que ce vin mérite encore au bon 2-3 ans pour se fondre. Mais je crains une certaine austérité si le fruit diminue encore plus. On verra bien avec les 2 bouteilles restantes. 90+

Alexandre Trudel

Messages : 1047
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Yves Martineau le Jeu 19 Juil 2018 - 22:03

Un Saint-Estèphe de grand millésime, ta description n'est pas étonnante Alexandre. 10 ans semble un minimum, voire 15 parfois. J'essaie d'ailleurs de ne pas toucher mes 2005 en ce moment. J'ai même l'impression, si l'équilibre y est comme ta description l'indique, que ton vin paraitra au contraire plus fruité une fois la masse tannique fondue.

Quoi? Coach d'estrade vous dites? Laughing
avatar
Yves Martineau

Messages : 5692
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Alexandre Trudel le Ven 20 Juil 2018 - 8:42

Yves Martineau a écrit:Un Saint-Estèphe de grand millésime, ta description n'est pas étonnante Alexandre. 10 ans semble un minimum, voire 15 parfois. J'essaie d'ailleurs de ne pas toucher mes 2005 en ce moment. J'ai même l'impression, si l'équilibre y est comme ta description l'indique, que ton vin paraitra au contraire plus fruité une fois la masse tannique fondue.

Je suis comme toi Yves et je laisse encore mes bouteilles de 2005 dormir. Mais je me disais que 2009 étant un millésime plus solaire, les vins ne connaîtraient pas de phase plus ingrate. Mais là le gras de bébé est perdu et le tout ne s'est pas fondu en un tout harmonieux. Patience donc!

Alexandre Trudel

Messages : 1047
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Michel Therrien le Ven 20 Juil 2018 - 19:43

En accompagnement d'un Saint-Pierre grillé et servi entier.
Un poisson biblique sublime et rare, Servi chez Ferreira.

Alentejo,Pêra-Manca Branco 2014, Cartuxa
La robe est jaune or.
Bouquet de fruits blancs dont les poires, quelques agrumes, note fumée et de pierres chaudes.
Bouche à l'attaque souple et délicate, bonne densité et gras en son centre, finale plus minérale et tendue sur notes calcaires et quasi tannique.
Un vin complexe, élégant mais aussi puissant.
Une très belle découverte. 17,5|20.
Analogie bourguignonne......un puligny qui se termine en chassagne!

Assemblage de Antão Vaz et Arinto.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 8157
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Alexandre Trudel le Ven 20 Juil 2018 - 20:15

Pierre André Châteauneuf-du-Pape 2009
Petit producteur sérieux en biodynamie. Très beau vin sur la prune, le cuir et les épices. Nez complexe, bouche dense et structurée, passablement de richesse mais acidité correcte compte tenu du millésime, jolie finale sur les amers. Sera sans doute un peu plus complexe dans 2-3 ans: attendre 2020 pour la dernière bouteille. 92+

Alexandre Trudel

Messages : 1047
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Frederick Blais le Ven 20 Juil 2018 - 21:31

Michel Therrien a écrit:En accompagnement d'un Saint-Pierre grillé et servi entier.
Un poisson biblique sublime et rare, Servi chez Ferreira.

Alentejo,Pêra-Manca Branco 2014, Cartuxa
La robe est jaune or.
Bouquet de fruits blancs dont les poires, quelques agrumes, note fumée et de pierres chaudes.
Bouche à l'attaque souple et délicate, bonne densité et gras en son centre, finale plus minérale et tendue sur notes calcaires et quasi tannique.
Un vin complexe, élégant mais aussi puissant.
Une très belle découverte. 17,5|20.
Analogie bourguignonne......un puligny qui se termine en chassagne!

Je n'ai pas gouté le 2014, mais le 2016 dernièrement était trop boisé et lourd pour moi. Changement de style, millésime ou évolution, je vais essayer d'y regouter. L'histoire derrière ce vin est intéressante, ce sont encore les moines qui le produisent!

Assemblage de Antão Vaz et Arinto.
avatar
Frederick Blais

Messages : 2057
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 21 Juil 2018 - 20:52

Inspiré par un récent CR d’Alexandre Trudel, je suis allé me balader du côté de chez Huet :

Huet Le Mont vouvray 2005 : Couleur pâle, brillante, aux reflets verts. Joli nez de melon miel, lime et fenouil, très jeune, pur, sans évolution manifeste. Bouche moyennement complexe, patinée, où la texture gracile évoque le temps passé en cave, mais le tout demeure fringuant. Finale de bonne longueur, fraîche, minérale, sur des relents de fenouil, qui fait saliver. Un vin encore dans la force de l’âge qui devrait voir sans problème son 20e anniversaire. Et le prix est dérisoire … 32.75! Très bien, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7814
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Stéphanie Chénier le Dim 22 Juil 2018 - 9:24

M. Chapoutier Crozes-Hermitage Les Varonniers 2013
Ouvert 6 heures d'avance et discrètement épaulé.
La garde et l'air lui ont fait du bien par rapport à la dernière fois que je l'avais bu (fin 2016).  Il y a encore des arômes d'élevage mais le tout est plus digeste, plus équilibré.  Ça demeure moderne comme style.
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1838
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Yves Martineau le Dim 22 Juil 2018 - 12:20

Stéphanie, tu l'as épaulé en cachette?? Very Happy
avatar
Yves Martineau

Messages : 5692
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Stéphanie Chénier le Dim 22 Juil 2018 - 14:43

Yves Martineau a écrit:Stéphanie, tu l'as épaulé en cachette?? Very Happy
Razz
Non mais disons que j’ai fait baisser le niveau à mi-chemin entre le niveau initial et les épaules.

En cachette: comme une dame qui m’a racontée qu’elle devait se cacher pour dégraisser la soupe pour ne pas que son conjoint ne la chicane!  Rolling Eyes
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1838
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Pierre Beauregard le Dim 22 Juil 2018 - 16:02

J’ai eu le privilège de participer à un énorme souper-dégustation jeudi dernier.  En plus d’être entouré de grandes fioles, j’ai également eu le plaisir de revoir un bon ami que je n’avais pas vu depuis un certain temps.



Même la mise en bouche avait des airs de grand vin.  J’ai même appris que le Domaine Leflaive produisait un Meursault soit le 1er Cru Sous le Dos d’Âne et dont il nous a été permis de déguster la version 2009.  Un premier cru situé juste au-dessus des Perrières dessous et accolé sur la frontière donnant accès à Puligny-Montrachet.  C’est la seule bouteille qui a été servie en pur aveugle.  J’étais sur un Meursault d’un millésime chaud que je croyais être le 2003 vu le manque d’acidité (partagé par une personne mais différent pour un autre convive) et un côté un peu lourd.  Ça demeure tout de même une belle intro et un beau prélude au plaisir ressenti tout au cours de la soirée.

Champagne Pol Roger - Cuvée Sir Winston Churchill 1996 : Le 2002 dégusté en mai dernier était une grande bouteille, ce 96 l’était tout autant.  Il n’y a pas de doute, Churchill ne se satisfaisait que du meilleur  Very Happy Robe un brin foncée, des arômes de fruits jaunes, de brioche, un peu toasté.  Forte présence de bulles, et une attaque sur la pâtisserie sans rancio et d’une longueur impressionnante qui se termine sur une pointe d’acidité.  Grand Champagne. 95 pts.

Prochain service, deux vins servis côte-à-côte.

Château Lafite Rothschild 1999 :  C’est fou comme Lafite fait des vins avec une grande intensité olfactive.  Une explosion d’arômes de graphite, mine de crayon, griotte et cassis.  J’ai passé beaucoup de temps à sentir ce vin tant il s’exprimait avec grâce.  Belle texture en bouche avec son côté soyeux, tanins fins et longueur impressionnante.  Deux heures plus tard, il était encore bien droit tant au nez qu’en bouche.  Si 1999 peut être considérée comme étant une petite année, alors rien n’y paraît dans ce Lafite.  Les grands savent faire en tout temps je crois.  95 pts.

Mondavi Reserve 1996 – Napa Valley :  Cette bouteille n’a pas eu à rougir d’être dégustée en même temps que le Lafite.  Une maîtrise dans l’art de produire des vins que seront à leur maximum plus de 20 ans après sa mise en bouteille.  On est rarement déçu des Mondavi Reserve des années 90 (90 à 97).  Je suis convaincu que si celle-ci avait été servie à l’aveugle, la plupart des gens aurait certainement pensée avoir affaire à un vin des années 2000.  Nez envoutant, bouche gracieuse, élégante.  Cependant il n’avait pas la longueur du vin d’à côté. Tout de même une autre belle expérience.  94 pts.

Autre service de deux vins, cependant le Barolo 93 de Giacosa était oxydé.  Donc, non noté.

Domaine Ponsot – Clos de la Roche Cuvée Vieilles vignes 1999 :  Un vin que j’ai adoré. Mon vin préféré s’il en ait un.  Nez de petits fruits rouges et d’épices fines.  Vin d’une grande fraicheur doté d’une belle matière et d’une grande concentration.  Les tanins sont fins, soyeux et en même temps intense.  Un vin bu au bon moment.  J’en redemande.  96 pts.

Château Rieussec 1975 : Malgré ses 43 ans, cette bouteille nous a révélé un contenu en très grande forme.  Robe foncée, le nez nous renvoi des notes d’abricots, de plure d’orange, de sucre d’orge et une touche légère de vernis à ongle.  La bouche nous donne des relents d’abricots, de caramel et de miel.  Longueur intéressante tout en fraicheur.  92 pts.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 2274
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par PhilippeGingras le Lun 23 Juil 2018 - 8:41

2013 Pierre Frick Pinot Gris Vorbourg

Un vin à capsule à bière.
Un vin légèrement voilé..y fait chaud.
Un nez de vernis et de fleur d'oranger.
En bouche,c'est une explosion floral et d'écorce d'oranges.
Ça reste vineux et un peu de chauffe en finale.
14.5% d'alcool qui se fait bien ressentir.
La prochaine sera bû dans 2-3 ans.
40$ chez Primavin.
J'ai bien aimé le style mais ce n'est pas un vin de soif.Un peu comme les vins sudistes.
90 pts +
avatar
PhilippeGingras

Messages : 1066
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 36
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine caniculaire du 15 juillet 2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum