Derniers sujets
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


La révélation

Aller en bas

La révélation

Message par Olivier Collin le Ven 6 Avr 2018 - 9:12

Cette semaine, j'ai fait une découverte qui me semble intéressante.

Voulant un vin relativement léger après une dure journée de travail, je passe un certain temps dans les rayons de la SAQ De Maisonneuve et mon choix s'arrête finalement sur le Madelon 2016 de Ganevat. Titrant 11.5%, vin nature, il me laisse croire que j'aurai un joli petit moment sans me prendre la tête.

A l'ouverture en après-midi pour laisser de l'air au vin, le vin est puant. Il n'y a pas de soufre ajouté dans ce vin, mais ça sent bien pire que ce qu'offre un vin soufré avec modération. En plus il y a de petites notes sales d'animalerie. Au palais, c'est mieux. Ca passe bien, c'est assez fin, mais on sent quand même les limites pour ce qui est de la profondeur. Après quelques carafages et un repas un peu gâché par un vin assez anodin, je laisse plusieurs heures au vin pendant que je finis de la correction. En fin de soirée, soit 8 heures après ouverture, c'est un peu mieux au nez, mais rien pour écrire à sa mère.

J'en suis rendu à une étape dans ma vie vinicole où je ne crois plus que la grenouille hideuse  d'un soir se transformera en princesse charmante le lendemain sous les bienfaits de l'oxygénation.

Je décide alors de faire quelque chose de rare: j'ouvre une bière. On m'avait recommandé la bière Le Sanctuaire de la microbrasserie Le Castor. C'est une bière de style belge, avec bretts, forte en alcool, âgée en fûts de vin. Mise à côté du chétif vin de Ganevat, ce fut la révélation.

La Sanctuaire offre une très complexité aromatique (des épices, des fruits frais, des notes céréalières) au palais c'est à la fois riche et facile d'accès, alliant rondeur et une fin acidité de manière exemplaire, complexe, et la finale donne envie d'en reprendre une gorgée.

Bref, tout ce que je vin nature se targue d'être, et que l'on ne retrouve pas forcément une fois la bouteille éclusée, surtout en notre lointaine contrée qui peut spolier le vin, je l'ai trouvé dans cette bière.

Dorénavant, au lieu de débourser 41$ pour un vin un hype, je vais mettre allègrement 11$ (ou 22$ si je veux deux bouteilles) sur une bière produite localement et qui donne un plaisir clairement supérieur.

On en apprend tous les jours...


Dernière édition par Olivier Collin le Ven 6 Avr 2018 - 17:46, édité 1 fois
avatar
Olivier Collin

Messages : 2155
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 6 Avr 2018 - 9:16

Voilà St-Olivier sur le chemin du houblon!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7897
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 34
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Frederick Blais le Ven 6 Avr 2018 - 9:25

Je n'ai pas encore été charmé par les Ganevat vendu sous l'étiquette de Anne et Jean-François.

Tu fais bien de te lancer dans la bière!  Il y a vraiment des trucs le fun.  Le Castor est une de mes microbrasseries préférés.  Toutes bios avec des houblons qui proviennent de la Ferme du Ruisseau Vert!

Si tu veux t'amuser, regarde pour les bières de À l'abri de la tempête.  Elles ne sont pas données car c'est brassé aux iles de la madelaine mais il y a des arômes uniques dans ces bières.  Terre Ferme et Belle Saison sont excellentes dans leur style respectif.
avatar
Frederick Blais

Messages : 2111
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Olivier Collin le Ven 6 Avr 2018 - 9:31

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Voilà St-Olivier sur le chemin du houblon!

En fait, je pars plutôt en croisade contre les vins mal faits ou tout simplement anodins qui sont vendus trop chers!
avatar
Olivier Collin

Messages : 2155
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 6 Avr 2018 - 9:35

Olivier anti Bouillon alors! Tu pourrais fonder l'Ordre des Soufrés!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7897
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 34
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Michelle Champagne le Ven 6 Avr 2018 - 12:44

Olivier Collin a écrit:
Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Voilà St-Olivier sur le chemin du houblon!

En fait, je pars plutôt en croisade contre les vins mal faits ou tout simplement anodins qui sont vendus trop chers!

Trop drôle! C'est à cause de l'enfariné, un cépage que tu n'as pas encore saisi.... Laughing

Bref, merci de me faire économiser!  cheers
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1754
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Ludwig Desjardins le Ven 6 Avr 2018 - 13:21

Super! À quand une section bière sur la Paulée?

Ludwig Desjardins

Messages : 4757
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par PhilippeGingras le Ven 6 Avr 2018 - 13:32

La bière me permet de pas toucher à mes vins pour quelques années.
J'ai bu le Naufrageur Gose avec de l'eau de mer de Carleton sur Mer et ça va faire un malheur Durant l'été...pour les gens qui en ont Smile
avatar
PhilippeGingras

Messages : 1098
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 36
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Patrick Désy le Ven 6 Avr 2018 - 14:02

Madelon, que c'est bon!

Pas facile d'approche, cependant...

C'est très rentre-dedans au nez en ouverture, mais la bouche est déconcertante de finesse, de précision et de pureté. Il lui faut par contre un bon 24h d'aération pour perdre son nez repoussant. Ce n'est cependant pas pratique quand on veut boire le vin le soir-même...

Cela dit, il est amusant qu'on puisse aimer autant C'est Pas la Mer à Boire du Domaine du Possible et avoir envie d'une bière au lieu de Madelon!
avatar
Patrick Désy

Messages : 368
Date d'inscription : 12/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Yves Martineau le Ven 6 Avr 2018 - 14:07

Ludwig Desjardins a écrit:Super! À quand une section bière sur la Paulée?

et des sections vins de la semaine, vin rouge, blanc, autres, etc.?

J'ai toujours pensé que c'était une erreur d'avoir tant de rubriques sur fou du vin. Quoi de mal à parler de bière dans les rubriques existantes?
avatar
Yves Martineau

Messages : 5797
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Olivier Collin le Ven 6 Avr 2018 - 17:45

Patrick Désy a écrit:Madelon, que c'est bon!

Pas facile d'approche, cependant...

C'est très rentre-dedans au nez en ouverture, mais la bouche est déconcertante de finesse, de précision et de pureté. Il lui faut par contre un bon 24h d'aération pour perdre son nez repoussant. Ce n'est cependant pas pratique quand on veut boire le vin le soir-même...

Cela dit, il est amusant qu'on puisse aimer autant C'est Pas la Mer à Boire du Domaine du Possible et avoir envie d'une bière au lieu de Madelon!

Ce qui est amusant pour moi c'est de voir des gens qui croient encore à la princesse... Et je n'ai pas dit que j'avais "envie d'une bière"... j'ai essayé une bière comme solution de rechange à une arnaque de mon point de vue.

Je trouve toujours aussi drôles les mises en garde "pas facile d'approche"... si on trouve l'approche difficile, cela signifie quoi exactement? Tu confesses toi-même que c'est repoussant pendant 24h... Si tu peux m'expliquer la vinif qui justifierait notre patience envers ce genre de produit, je serai toute ouïe. Les gens qui me connaissent savent que je suis patient pour ce qui est de l'oxygénation des vins... mais quand ça pue et qu'ensuite  ça sent l'anodin, je pense qu'il est souhaitable de chercher ailleurs.

La Mer à boire était propre, du moins les deux bouteilles éclusées (ceci dit, je n'en encaverai pas non plus), le vin était agréable au début, fort impressionnant sur quelques heures par la suite pour les 34$ demandés. Mais il est vrai que le reste de la seconde bouteille, restée en cave 24h exhibait des notes de levure assez pitoyables le lendemain...


Dernière édition par Olivier Collin le Ven 6 Avr 2018 - 18:58, édité 1 fois
avatar
Olivier Collin

Messages : 2155
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Ludwig Desjardins le Ven 6 Avr 2018 - 18:18

Entre un Plein Sud Trousseau à 60$ et Madelon à 41$ je n’hésite pas avec le premier.

Les négoces de Ganevat semblent repousser plus les limites de l’acceptable du nature. Alors que les cuvées domaine semblent beaucoup plus maîtrisées.

Ludwig Desjardins

Messages : 4757
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Arnaud Bridon le Sam 7 Avr 2018 - 1:12

Franchement pour moi, le nez d'un vin est tout aussi important que la bouche, on aime passer et repasser son nez au dessus du verre quand c'est agréable, complexe ect...si il est repoussant, et il ne s'améliore pas, le vin a beau être fin, soyeux en bouche ou tout autre qualificatif positif, c'est quand même pas terrible.
Bien que le prix ne soit pas attrayant, je n'en resterai pas là et tenterai l'expérience à nouveau, pour vraiment me dire laisses tomber.
Quoiqu'il est bien dommage de devoir se dire quand on achète des vins comme ca, que fatalement une bouteille sur 2 est déviante.
la remarque de Ludwig, me fait également peur, car pour moi le soin apporté à du négoce devrait être aussi bon que les cuvées domaine, en tout cas y apporter le même soin. Cohérence et homogénéité de la gamme que certains oublient un peu et qui peuvent prétendre par contre mettre des prix pareils car leur nom est prestigieux.
en tout cas, Olivier, merci pour le CR, il en faut des comme ca, car au contraire de passer mon tour, j'ai envie d'essayer cette cuvée pour me faire mon idée.

Arnaud Bridon

Messages : 108
Date d'inscription : 22/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Patrick Essa le Sam 7 Avr 2018 - 2:27

Olivier, Patrick, Arnaud,
  À vous lire de loin en loin et pour vous avoir rencontré - sauf Arnaud -  je sais que vous êtes de fins palais et que votre regard sur le vin est toujours très positif. Hors sur ce vin là vos raisonnements divergent au point de définir des attitudes clivantes. Curieuse réaction associée à un vin que de devoir faire le choix d’accepter un mode de vinification ou le repousser. Car c’est bien de cela dont il s’agit, doit-on supporter une déviance pour admettre qu’un vin sans intrant puisse par d’autres aspects nous séduire.
C’est un choix qui est éminemment personnel et qui dépend je crois autant de notre culture du vin que de nos choix de vie associé à une vision écologique de notre environnement.

Toutefois, La manière de vinifier sans sulfite et sans le moindre intrant évolue. Ainsi je n’apprecie pas  - comme Olivier - Les effluves de ventre de lièvre et tout comme Patrick j’adore les matières « détendues » infiniment soyeuses et délicates qu’un vin sans SO2 ajouté peut apporter.
En conséquence, au domaine,nous faisons des essais ciblés sur certains crus - En particulier l’Aligoté - pour vinifier selon le process de la bio-protection. Celui-ci s’affranchit partiellement ou totalement  du sulfite d’origine pétrolière pour œuvrer sur le pH du vin - plus il est bas moins le vin besoin de SO2 pour être protégé - et sur la variété des populations de levure.
 On sait ainsi - je décris cela de manière très simplifiée - que saccharomyces cerevisae  est la levure que le SO2 initialement incorporé dans les moûts, sélectionne par défaut au milieu d’une variété assez conséquente de levures car il inhibe ces dernières. Celles-ci comportent en particulier celle qui est à l’origine de ce fameux arômes animal. En fait les levures identifiées varient selon les équilibres des vins, les terroirs et l’ensemble dees locaux et matériels de vinification. Le bio-Contrôle consiste à inoculer une population de levure déterminée - et sélectionnée pour son potentiel organoleptique « pur » - En s’affranchissnt Du SO2 totalement ou partiellement. Pour l’oenologue immelé qui est largement à l'origine De cette méthode mieux vaut moins ou pas  de sulfite et un « intrant levure » sous forme de préparât pour préserver la variété des levures. Un choix qu’ici Ganevat ne fait pas en laissant toutes ses levures agirent...et en acceptant que certaines de celles-ci génèrent des goûts déviants pour la majeure partie des dégustateurs.
 Notre démarche nous conduit à aller vers la pureté en diminuant les doses et en agissant à la vigne pour que nos fruits aient des pH initiaux bas. Moins d’engrais, de petits rendements, des acidités plus tartriques que maliques et donc un pressurage en raisins entiers sans foulage - et surtout sans botrytis, d’où le tri - pour que les rafles ne libèrent pas de potassium qui fait baisser l'acidité Tartrique et le pH. En somme l’intrant qui simplifie tout est délibérément évité par un travail sur la plante et la manière de gérer les fruits avant la vinification.
 Par suite le suivi des fermentations est essentiel et mes constats sur leur cinétique sont en cours de validation...je vous en reparlerai.
 Toutefois si vous dégustez mon Aligoté 2015 ou les Bourgogne Hautes Coutures 2015 et plus encore le « vigne de 1945 » et l’Aligoté 2016 vous observerez ce cheminement...
avatar
Patrick Essa

Messages : 1033
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 56
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Frederick Blais le Sam 7 Avr 2018 - 6:46

Très intéressant Patrick comme texte!
avatar
Frederick Blais

Messages : 2111
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Alexandre Deslauriers le Sam 7 Avr 2018 - 8:35

Olivier Collin a écrit:
Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Voilà St-Olivier sur le chemin du houblon!

En fait, je pars plutôt en croisade contre les vins mal faits ou tout simplement anodins qui sont vendus trop chers!

C'est bien dit! J'ai un peu de difficulté à comprendre comment on peut apprécier un vin qui sent le *&@ pendant 24h et le concept du: ''c'est bon parce que c'est nature''... On tente de nous faire avaler des produits infectes sous seul prétexte qu'ils respectent le consommateur et leur lieu d'origine! Plutôt que de boire du vin anonyme et sans plaisir, je préfère encourager les artisans d'ici qui élaborent des bières de grande qualité!
avatar
Alexandre Deslauriers

Messages : 1209
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 35

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Arnaud Bridon le Sam 7 Avr 2018 - 12:44

Frederick Blais a écrit:Très intéressant Patrick comme texte!

tu m'as volé mon commentaire Smile hâte de gouter tes cuvées Patrick

Arnaud Bridon

Messages : 108
Date d'inscription : 22/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Patrick Désy le Sam 7 Avr 2018 - 18:56

Je dis difficile d'approche parce que, comme le fait remarquer Ludwig et comme je l'ai mentionné au Journal, la gamme négoce de Ganevat est sans doute la plus "sauvage", la plus rentre-dedans. Rien à voir avec ce qu'il fait sur ses cuvées parcellaires. Tel effectivement le Trousseau Plein Sud toujours splendide, voire grandiose en 2015. Autrement dit, ce sont des vins naturels pour initiés. À vos risques et périls. Ma tite-soeur, nourrie depuis sa petite enfance au Côte-Rôtie de Guigal, déteste. Mon beau-frère chasseur qui préfère boire de la Bud que du Meursault en fin de soirée, en raffole.

Dans la foulée du commentaire d'Olivier, j'ai ouvert hier une autre bouteille de Madelon. C'est constant. Nez repoussant et toujours cette bouche magique. De sapées cuisses de grenouille!  24h plus tard, là en train d'écrire ces mots, il se montre plus aimable avec une trame fruitée plus précises sans s'être complètement débarrassé de ses notes animales. Mais il y aussi cette force fruitée derrière, cette intensité, ce soyeux dont parle Patrick Essa, qui me transporte. J'aime ça. C'est pour ça que j'en bois. I love you

Pour suivre Loïc Roure depuis un certain temps, ses vins ont gagné en précision. On trouve encore ce côté sauvage propre aux vins naturels et le CPLMAB 2016 n'y échappe pas. Il y a là aussi, dans une expression toute singulière, une énergie et un soyeux qui me font vibrer. Pour en avoir goûté avec 4 ou 5 ans de cave, c'est assez surprenant. Je vous conseille de faire le test avec une ou deux bouteilles.

Je rejoins Olivier quand il dit vouloir faire la chasse aux mauvais vins naturels. Comme c'est le souhait de la plupart des lecteurs de ce forum. Je reste d'avis que ce Madelon, même si vendu 10$-15$ trop cher, vaut le détour.
avatar
Patrick Désy

Messages : 368
Date d'inscription : 12/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La révélation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum