Derniers sujets
» Semaine du 8 juillet 2018
Aujourd'hui à 12:22 par PhilippeGingras

» Dégustation bières
Aujourd'hui à 8:23 par PhilippeGingras

» Semaine caniculaire du 15 juillet 2018
Aujourd'hui à 7:39 par Michelle Champagne

» La France est championne de la Coupe du monde 2018!
Hier à 20:29 par Michel Therrien

» Dégustations domaines Bourgogne blanc!
Hier à 16:50 par Mario Vaillancourt

» Les Bourguignols sont nés
Sam 14 Juil 2018 - 14:10 par Vincent Messier-Lemoyne

» Hécatomble à Wimbledon 2018!
Sam 14 Juil 2018 - 11:15 par Michel Therrien

» Les Lauriers de la Gastronomie
Ven 13 Juil 2018 - 21:00 par Alexandre Deslauriers

» Les 10 meilleurs restos AVV de Montréal selon Chesterman
Ven 13 Juil 2018 - 10:23 par Michel Therrien

» Snobez-vous les négociants?
Jeu 12 Juil 2018 - 18:57 par Jean-Philip Journeault

» Le Berge Vin
Lun 9 Juil 2018 - 22:43 par Frederick Blais

» Semaine du 1er juillet
Lun 9 Juil 2018 - 12:41 par PhilippeGingras

» Bordeaux 2017
Dim 8 Juil 2018 - 2:32 par Frederick Blais

» Restaurant à Boston
Sam 7 Juil 2018 - 21:09 par David Bedard

» Canicule et cave passive
Sam 7 Juil 2018 - 20:53 par Vincent Messier-Lemoyne

Juillet 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Semaine du 4 février 2018

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Semaine du 4 février 2018

Message par Frederick Blais le Ven 9 Fév 2018 - 10:10

Michelle Champagne a écrit:Hier, j'ai ouvert le pinot noir Hautes Coutures 2015 du Domaine Buisson-Charles. Je l'avoue, il s'agissait de mon premier rouge de la maison. Embarassed Je croyais, à tort, que la force du domaine se situait au niveau des blancs et que les rouges étaient plutôt un jouet. Et bien, le 2015 m'a subjugué....pour 33$ et des poussières, c'est tout un rapport qualité/prix! Chapeau au producteur et au représentant pour ne pas avoir succombé à une flambée du prix!

Rouge cerise de bonne intensité, le nez n'était pas trop jasant, assez compact. Le vin aurait mérité un bon coup de carafe. La bouche est soyeuse munie d'une belle trame saline qui l'accompagne du début jusqu'à la fin. Superbe concentration soutenue par des tanins de qualités et rafraîchie par une belle acidité. Fruits rouges et canelle en rétro. Du beau travail M. Essa! cheers

Ses rouges sont superbes, purs et élégants, sans manquer d'intensité. J'avais acheté 12 bouteilles de son Bourgogne 2009 générique!
avatar
Frederick Blais

Messages : 2048
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 4 février 2018

Message par Sébastien Desforges le Ven 9 Fév 2018 - 13:02

Frederick Blais a écrit:
Michelle Champagne a écrit:Hier, j'ai ouvert le pinot noir Hautes Coutures 2015 du Domaine Buisson-Charles. Je l'avoue, il s'agissait de mon premier rouge de la maison. Embarassed Je croyais, à tort, que la force du domaine se situait au niveau des blancs et que les rouges étaient plutôt un jouet. Et bien, le 2015 m'a subjugué....pour 33$ et des poussières, c'est tout un rapport qualité/prix! Chapeau au producteur et au représentant pour ne pas avoir succombé à une flambée du prix!

Rouge cerise de bonne intensité, le nez n'était pas trop jasant, assez compact. Le vin aurait mérité un bon coup de carafe. La bouche est soyeuse munie d'une belle trame saline qui l'accompagne du début jusqu'à la fin. Superbe concentration soutenue par des tanins de qualités et rafraîchie par une belle acidité. Fruits rouges et canelle en rétro. Du beau travail M. Essa! cheers

Ses rouges sont superbes, purs et élégants, sans manquer d'intensité.  J'avais acheté 12 bouteilles de son Bourgogne 2009 générique!

Ce rouge est effectivement un excellent RQP. Est-ce que les stocks du 2015 dans le réseau sont déjà épuisés ou bien est-ce qu'il arrivera dans un prochain cellier ?
avatar
Sébastien Desforges

Messages : 400
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 4 février 2018

Message par Sébastien Desforges le Ven 9 Fév 2018 - 13:04

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Comment l'as-tu (mal)traité?

Si tu fais référence au Charvin 2007 ouvert par Yves, je me pose la même question !
avatar
Sébastien Desforges

Messages : 400
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 4 février 2018

Message par FrancisRémillard le Ven 9 Fév 2018 - 14:09

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Michelle, merci pour le CR.

Michelle Champagne a écrit:J'ai l'impression que le Vacqueyras est un peu caméléon selon les millésimes et n'a pas vraiment de signature.... scratch

Ceux qui connaissent davantage le domaine pourraient sûrement commenter l'hypothèse que j'émets, mais je crois que le domaine fait des vins très marqués par le millésime dont ils sont issus, peut-être plus que d'autres, tout en conservant une certaine marque stylistique plutôt reconnaissable.
C'est ce que j'avais observé dans une dégustation récente ayant pour thème les "petits" vins d'Emmanuel Reynaud. Malgré une trame commune, la différence entre les millésimes était frappante.
avatar
FrancisRémillard

Messages : 242
Date d'inscription : 16/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 4 février 2018

Message par Yves Martineau le Ven 9 Fév 2018 - 14:38

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Comment l'as-tu (mal)traité?

Ouvert simplement une heure avant. J'ai bu l'autre demie le lendemain, sans changement notoire.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5670
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 4 février 2018

Message par Alexandre Trudel le Ven 9 Fév 2018 - 17:58

Jean-François Ganevat Côtes du Jura Les Grands Teppes Vieilles Vignes 2011
100% chardonnay (vignes de 1919). Oh là, quel beau vin! Robe foncée, texture quasi huileuse. Nez puissant et multidimensionnel marqué par un élevage bien dosé qui évoque un peu Meursault. En bouche c'est gras, large et tendu. La longue finale se déploie sur une belle minéralité et une petite dose d'amertume. Me semble encore jeune: buvez vos 2012/2013 avant les 2011, ces derniers sont plus concentrés et vont sans doute gagner en complexité dans les prochaines années. 94+

Alexandre Trudel

Messages : 1041
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 4 février 2018

Message par Invité le Ven 9 Fév 2018 - 21:31

Stéphanie Chénier a écrit:Domaine Isabelle & Denis Pommier Chablis 2016
Nez sur les fruits du verger, en particulier les pommes jaunes mûres.  En bouche, c'est équilibré - de beaux arômes fruités en accord avec le nez, une belle minéralité.  Le tout se boit très bien.  Un des meilleurs vins (bourguignon et autres) dans cette gamme de prix (30,50$)!  Un vin que j'aime beaucoup dans les millésimes plus frais/classiques comme 2016.

Bonjour Stéphanie.

Je partage tes impressions sur ce beau Chablis.

Le style riche du domaine est attrayant. Même si leur Village ne voit pas le bois, une certaine aération s'impose pour l'apprécier pleinement je pense. Le dernier verre est souvent le meilleur.

Les vins, depuis 2010, ont gagné en précision. L'équilibre dont tu fais allusion est nettement en hausse. Le passage graduel en bio rend les vins salins et c'est tant mieux.

J'ai un préjugé très farorable envers Isabelle et Denis. Mais c'est un vin authentique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 4 février 2018

Message par Alain Roy le Sam 10 Fév 2018 - 12:32

Artemia 2007, Ventoux, Château Pesquié, acheté en 2012, 40$.

PNP. Wow quelle belle robe ce p'tit Ventoux de 10 ans, d'un grenat profond et brillant, sans brouille et sans signe d'évolution ! Bouquet fin et élégant de fleurs, de fruits rouges cuits, de gousse de vanille et de poivre tout doux. Et que c'est bon...Texture de soie, orgie de fruits rouges/noirs pulpeux et doucereux, le tout supporté par une fine tension et de beaux amers. La finale fort longue appelle avec urgence le prochain service et seule une petite chauffe amère sentie en arrière-goût entache légèrement sa générosité. Quel beau vin ! D'une touchante délicatesse, plein et léger à la fois, intense mais sage, harmonieux mais qui n'a pas dit son dernier mot. J'hume constamment en écrivant et le bouquet se délie, rajoutant des notes épicées envoûtantes. Je bois à nouveau et je n'y peux rien, il me soumet à l'addiction: ce sera pas long à siffler ! (avec la bouffe/le temps il atteint une intensité qui m'écoeure un peu...amers, sucre et alcool, était-ce un mirage ?)

Lendemain: non, ce n'était pas un mirage ! même bouquet. en bouche, miam. je crois qu'hier c'est la bouffe qui a nui au vin. celui-ci est plein et intense, il contente la soif mais aussi la faim ! ou appelle des trucs genre rognons/foie pour accoter son intensité. avec un fromage bleu ce soir, c'était #1.
avatar
Alain Roy

Messages : 2163
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 4 février 2018

Message par Patrick Essa le Sam 10 Fév 2018 - 13:21

Michelle Champagne a écrit:Hier, j'ai ouvert le pinot noir Hautes Coutures 2015 du Domaine Buisson-Charles. Je l'avoue, il s'agissait de mon premier rouge de la maison. Embarassed Je croyais, à tort, que la force du domaine se situait au niveau des blancs et que les rouges étaient plutôt un jouet. Et bien, le 2015 m'a subjugué....pour 33$ et des poussières, c'est tout un rapport qualité/prix! Chapeau au producteur et au représentant pour ne pas avoir succombé à une flambée du prix!

Rouge cerise de bonne intensité, le nez n'était pas trop jasant, assez compact. Le vin aurait mérité un bon coup de carafe. La bouche est soyeuse munie d'une belle trame saline qui l'accompagne du début jusqu'à la fin. Superbe concentration soutenue par des tanins de qualités et rafraîchie par une belle acidité. Fruits rouges et canelle en rétro. Du beau travail M. Essa! cheers

Merci Michelle pour ce commentaire élogieux. Je pense être souvent plus « marqué «  par trois mots un peu négatifs que par des évaluations laudatives tant ma sensibilité est à fleur de peau lorsque l’on évoque la qualité de mes vins. Être à la hauteur de ces terroirs fabuleux ne te donne pas le droit au moindre relâchement...sinon tu paies le tout, cash!
Les rouges bourguignons me fascinent autant que les blancs et pendant les vendanges j’assure que ce sont eux qui me donnent le plus de plaisir.
Autant le blanc est effroyablement compliqué à vinifier car aucune erreur n’est permise, autant le rouge est un pur moment de communion avec les fruits tant tu peux sentir la matière, éprouver le ruissellement des jus sur ton corps et t’imprégner de la chaleur d’une cuve en la contrôlant. Le rouge est une interprétation sensuelle qui te laisse du temps là où le blanc est un sprint violent qui ne te pardonne ni faux départ, ni relevé précoce, ni griffé mollasson. Tu perds vite la magie d’un vin blanc que tu mettras 18 mois à accoucher pourtant et paradoxalement ton rouge te laisse agir paisiblement alors qu’il sera quasi terminé quatre semaines après vendanges.
Ce Bourgogne 15 est le fruit de tous les risques car coupé tardivement en année chaude dans le but avoué de concentrer tous ses composants en l’elevant Longuement dans des fûts qui d'ordinaire Servent plus à des crus d’elite. Mi murisaltien mi pulignien il est avant tout un vin de garde que j’ai voulu concentré et surtout sans le caractère avoué de nombre de ces vins générique fait pour être bus vite sur une partition tactile glissante.
 Depuis nous avons étoffé notre gamme « rouge sang »  avec des grands crus à Corton ( Perrières, Clos du Roi, Bressandes) du Volnay-Champans et du Chapelle-Chambertin...et honnêtement je me régale!
avatar
Patrick Essa

Messages : 1017
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 56
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 4 février 2018

Message par Jonathan Marquis le Dim 11 Fév 2018 - 8:53

2011 buisson charles corton charlemagne
Enfin une bouteille saine car mes 2 autres étaient oxydées
Oeil doré brillant
Nez fin, mineral, fruit blancs, miel, et fleurs blanche
Attaque puissante, fruité et vive
Toucher puissant sur les poires, le miel et les fleurs. C’est gras et belle concentration
Une touche d’iode en fin de bouche
Très bien
92 pts

2009 La chablisienne Château grenouilles, chablis grand cru
Oeil doré foncé
Nez puissant et poussièreux sur le miel, noix, raisin de corinthe, jeune ananas et la craie
Attaque relativement acide, raisin de cotinthe, miel, cire d’abeille et craie
Toucher sec , vif, style oxydatif sur la noix et le miel, c’est concentré et gras
L’ensemble est évolué, atypique et à point
C’est très bon mais je me demande si le coté oxydatif est normal et s’il ça va bien vieillir ou s’oxyder? Ça me fait grandement penser à un chardonnay jurassique
92 pts


2000 René rostaing cote rotie landonne
Nez expressif cuir, épices, menthol, mures, une touche terreuse et du poivre
Bouche à point, suave, fondue, belle concentration etbon retrouve les aromes du nez
Finale sur le fruit, encore un peu tanique mais c’est fort agréable et long
Très belle bouteille
93 pts

1988 chateau margaux
Oeil pourpe foncé
Nez présentant un fruit clair, mure, cassis, vanille, épices, violette, cèdre et un peu de tabac
Attaque puissante et fruitée
Toucher concentré, jeune, encore tanique, cèdre , fruit noir, c’est soyeux et puissant
Longue finale et concentrée, sur la mure, les épices, la tabac et les fleurs
Ce vin fait facilement 20 ans de moins, renversant!
94 pts

2006 Chateau ste michelle ethos late harvest riesling
Nez plaisant de Caramel brûlé, écorce d’orange, miel et pêches au sirop
Bouche molle, c’est gras et dominé par le sucre. On perçoit les mêmes aromes que le nez mais pour moi il manque d’acidité pour balancer le sucre
Finale sucrée, mielleuse, caramel et pêches au sirop
89 pts
avatar
Jonathan Marquis

Messages : 1058
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 32
Localisation : Morin-Heights

Voir le profil de l'utilisateur http://www.marquisinc.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 4 février 2018

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 11 Fév 2018 - 15:23

Deux vins dégustés hier, hors de « mes » sentiers battus (parmi d’autres plus conventionnels) :

Clos de la Coulée de Serrant savennière-coulée de serrant 2005 : Bouteille ouverte peu de temps avant le service et carafée. Couleur plutôt foncée, mais bien brillante, sans rien d’orangé. Nez de pomme blette, de tisane, de miel chaud, de pierre frottée et de tabac blond. Pas forcément le plus séduisant, ni le plus complexe, il m’étonne néanmoins pas son registre peu oxydatif et sa précision. La bouche est réellement impressionnante : pleine, musclée, à l’acidité maîtrisée, très longue avec un magnifique éclat. On retrouve les mêmes éléments aromatiques en bouche, avec une finale plus tourbée/fumée. Pas un vin très facile d’accès (quoi que moins rébarbatif que certains autres millésimes dégustés), mais sa construction et surtout sa longueur et son éclat en font un vin remarquable. Encore jeune, j’attendrai quelques années encore ma dernière bouteille. Dommage qu’on n’est plus vu à la SAQ de millésimes postérieurs à 2009. Excellent, voire plus.

Bruno Duchêne Le Banyuls de Môman en Amphore Rimage banyuls 2016 : En plus de me régaler, ce vin m’a incité à refaire mes classes sur les VDN. Rimage fait référence à une méthode production qui oblige que le mutage s’effectue sur grain (plutôt que sur moût) et que l’élevage ne soit pas oxydatif. Le producteur a ainsi nommé sa cuvée parce que sa mère lui cassait les oreilles parce qu’il ne faisait pas de Banyuls, alors que c’est là qu’il est établi! Couleur nuit aux reflets violacés. Nez un peu réduit, qui s’ouvre sur les bleuets, le chocolat noir, le poivre noir, le charbon et l’encre. Modérément complexe, un peu serré, moyennement expressif et pas d’apparence très riche, ce nez ne constitue pas une digne introduction à la bouche. Cette dernière est juteuse, suave, éclatante, pulpeuse, finement saline, longue … une révélation. Un vin pur, gourmand, souple et vigoureux. Gros coup de cœur. Ce fût la dernière bouteille de la soirée et peut-être celle qui s’est vidée le plus rapidement. Excellent, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7792
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 4 février 2018

Message par PhilippeGingras le Dim 11 Fév 2018 - 21:15

Souper avec un ami :


2003 Domaine François Cotat (Paul & François) Sancerre Les Monts Damnés


Servi à bouteille découverte.J'étais vraiment heureux de déguster un vieux Cotat.Première gorgée : C'est un peu bizarre.Aucune acidité,la bouche est grasse.Il y a un peu de miel de beurre .Ce n'est pas oxydatif...À l'aveugle j'aurais pensé à un blanc du Rhône.Meilleur tempéré que frais.Je ne crois pas que ça sert à grand chose de le faire vieillir mais ne semble pas sur son déclin.C'est bon mais je ne boirai pas une bouteille à deux.Reste à un prix quand même très bon.
90 pts.



2015 Louis Claude Desvignes Morgon Javernières Les Impenitents

Une robe opaque et très foncée. Nous sommes dans les cerises noires le cassis et un petit côté réglisse.
Quand même bien acide et ne fait pas les 14% d’alcool. Aucune lourdeur . Ça pinotte presque.Loin du Bojo typique.
Il m'en reste une...pas certain que je vais tougher bien longtemps pour la boire.Mais potentiel de garde.
91 pts

2000 Domaine de la Mordorée Châteauneuf-du-Pape Cuvée de la Reine des Bois

Ouverte à 14h00 et nettoyé.Il y avait un peu de dépôt.
Première gorgée alcooleuse et tertiaire.Humm j'espère qu'il va s'ouvrir plus tard pour le souper (Osso Bucco). Au souper : Ahhh il est parfait.Certe un côté tertiaire mais le fruit est présent.Un goût de bacon en finale.Sur le cassis bien compôté, la garrigue.Tout en souplesse.Parfait maintenant.
93 pts

2009 Château La Tour Blanche Sauternes

Pour clore ce repas , un peu de sucre en 375ml à 4.
Se boit tellement bien en jeunesse! Du miel d'ourson en bouche avec des abricots et pas de vernis ! La robe est vraiment claire.Peut-être la moins bonne dégusté à ce jour.Peut-être que j'avais pu soif.Ça se peut.Elle manquait un peu de finesse.
90 pts +
avatar
PhilippeGingras

Messages : 1056
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 36
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 4 février 2018

Message par Pierre Beauregard le Dim 11 Fév 2018 - 21:48

PhilippeGingras a écrit:

2003 Domaine François Cotat (Paul & François) Sancerre Les Monts Damnés


Servi à bouteille découverte.J'étais vraiment heureux de déguster un vieux Cotat.Première gorgée : C'est un peu bizarre.Aucune acidité,la bouche est grasse.Il y a un peu de miel de beurre .Ce n'est pas oxydatif...À l'aveugle j'aurais pensé à un blanc du Rhône.Meilleur tempéré que frais.Je ne crois pas que ça sert à grand chose de le faire vieillir mais ne semble pas sur son déclin.C'est bon mais je ne boirai pas une bouteille à deux.Reste à un prix quand même très bon.
90 pts.


Pas tout à fait le millésime idéal pour déguster un vieux Cotat Philippe. 2003 n'a jamais été doté d'un minimum d'acidité et ce, un peu partout en France.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 2263
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 4 février 2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum