Derniers sujets
Juin 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


SUIVI DE LA DÉGUSTATION DOMAINE JACQUES PRIEUR

Aller en bas

SUIVI DE LA DÉGUSTATION DOMAINE JACQUES PRIEUR

Message par Sylvie Ménard le Mer 16 Nov 2011 - 15:16

Suite à la dégustation du 8 novembre chez Monsieur B en compagnie de Nadine Gublin du Domaine Jacques Prieur, et le lendemain avec quelques journalistes au Toqué, je vous joins 2 liens avec commentaires de Jessica Harnois et Karinne Duplessis.

casatv.ca/blogue/jessicaharnois/quoi-mettre-en-cave-un-echezeaux-epoustouflant
cyberpresse.ca/vins/201111/11/01-4466910-rechauffement-climatique-en bourgogne.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=envoyer_cbp

J’ai en effet beaucoup aimé l’Échezeaux 2009, mais le Musigny 2009 fut mon coup de cœur et je fus très emballée du Clos Vougeot 2007, sur le fruit avec des notes de tabac et des tannins très soyeux qui le rendaient très digeste, comme dirait Nadine Gublin, pouvant se boire maintenant.

Le Beaune 1er Cru champs -Pimont était tout aussi succulent avec des arômes de cerise et de chocolat noir à un prix imbattable de 54 $.

Que dire des deux blancs — Un Montrachet 2007 qui s’est épanoui dans le verre tout au long du repas et qui a dévoilé toute son élégance et tout son racé. Belle complexité, rondeur et minéralité étaient au rendez-vous. Quelques gorgées seulement, mais mémorable.

Puligny-Montrachet Les Combettes 1er Cru 2009, tout en finesse et minéralité sur des notes anisées et le Meursault-Perrières 1er Cru 2007 avec des notes d’Agrumes et une très longue finale en bouche.

De mon côté, j’ai aussi assisté à un repas tout en Chardonnay au 357 C qui fut mémorable avec un Meuseult –Perrières 1994 avec et un Clos Mazeray 1996 sans aucune traces d’oxydation.

Le 1994 présentait un superbe bouquet, sur des notes pain grillé, réglisse. En bouche, le vin est riche avec encore une très belle acidité. Pour le Clos MAzeray, il était prêt à boire, de couleur jaune or et servi sur du foie gras, c’était exquis.
En dessert, le 357 C a osé servir un Beaune 1er Cru Champs Pimont Blanc 2003!
Une belle réussite et merci encore à Bertrand Eichel et son équipe.

Sylvie Ménard

Messages : 19
Date d'inscription : 14/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum